BFM Business

Stellantis: PSA et Fiat-Chrysler veulent finaliser leur fusion le 16 janvier

L'union de Fiat et Peugeot, baptisée Stellantis, comptera plus de 400.000 salariés et abritera dans le même garage 14 marques emblématiques comme Citroën et Maserati (déjà brièvement mariées il y a 50 ans), Fiat et Opel, Peugeot et Alfa Romeo, Chrysler, Dodge ou Jeep

L'union de Fiat et Peugeot, baptisée Stellantis, comptera plus de 400.000 salariés et abritera dans le même garage 14 marques emblématiques comme Citroën et Maserati (déjà brièvement mariées il y a 50 ans), Fiat et Opel, Peugeot et Alfa Romeo, Chrysler, Dodge ou Jeep - MARCO BERTORELLO, Joël SAGET © 2019 AFP

Appelés à se prononcer ce lundi 4 janvier sur la fusion des deux groupes, les actionnaires de PSA comme de Fiat-Chrysler ont approuvé la naissance du nouveau groupe nommé Stellantis. Une fusion que les deux groupes veulent finaliser le 16 janvier.

A voté! Ce lundi 4 janvier, les actionnaires de PSA puis de Fiat-Chrysler ont approuvé la fusion des deux groupes automobiles. Ces votes à plus de 99% dans les deux cas entérinent la naissance d’un nouveau groupe nommé Stellantis. Futur directeur général du nouveau groupe, Carlos Tavares veut aller vite, tout comme la famille Elkann. PSA et FCA "prévoient de finaliser leur rapprochement le 16 janvier 2021", précise PSA dans un communiqué.

La cotation du titre Stellantis débutera ainsi à Paris et Milan le 18 janvier, puis à New York aux Etats-Unis le 19 janvier, peut-on y lire.

Quatrième constructeur mondial

A cette date, Stellantis (un nom qui dérive du latin stello, "briller d’étoiles", avaient expliqué les deux nouveaux partenaires en juillet) occupera la place de quatrième constructeur mondial en termes de volumes de production et troisième en termes de chiffre d’affaires, derrière Toyota et Volkswagen.

Fort de plus de 400.000 salariés et de 14 marques, allant de Peugeot à Alfa Romeo, Fiat ou encore RAM, l’empreinte géographique de Stellantis est aussi mondiale, avec notamment une forte présence aux Etats-Unis de Fiat-Chrysler, un positionnement très fort en Europe des deux groupes et des positions en Amérique du Sud et en Afrique.

A côté des défis technologiques comme la voiture électrique ou la voiture connectée, le groupe devra aussi se renforcer en Chine, le premier marché automobile mondial où les deux partenaires sont en difficultés. Le coût du mariage est estimé à 4 milliards d’euros, mais les synergies entre les deux groupes ont été revues à la hausse: jusqu’à 5 milliards d’euros par an, à terme. Mais pour cela, se posera notamment la question du gigantesque mécano industriel des deux groupes que Carlos Tavares devrait avoir à rationaliser.

Pauline Ducamp
https://twitter.com/PaulineDucamp Pauline Ducamp Cheffe de service BFM Auto