BFM Business

Royaume-Uni: Ikea divise par quatre l'indemnité des salariés cas contacts non-vaccinés

Ikea.

Ikea. - AFP

Les personnes non-vaccinées contraintes de s'isoler après avoir été en contact avec une personne malade du Covid ne toucheront que 96 livres par semaine au lieu de 400 comme auparavant.

De la carotte au bâton. Au Royaume-Uni, l'enseigne de meuble Ikea a décidé de durcir le ton avec ses employés en ce qui concerne la vaccination. Jusqu'à présent, la filiale du groupe suédois proposait des jours de congés payés pour promouvoir la vaccination, désormais les non-vaccinés seront privés d'une partie conséquente de leurs indemnités.

Les salariés non-vaccinés du groupe n'auront ainsi droit qu'à 96,35 livres (115.30 euros) d'indemnité maladie par semaine pendant leurs 10 jours d'isolement s'ils sont déclarés cas contacts, explique le Guardian. Cette somme représente moins du quart de l'indemnité que verse en moyenne l'enseigne à ses salariés en isolement (400 livres).

Ikea qui emploie 10.000 personnes au Royaume-Uni souffre d'une pénurie de personnel et d'un taux d'absentéisme record depuis l'émergence outre-Manche du variant Omicron.

71% des Britanniques vaccinés

Alors qu'au Royaume-Uni, les personnes cas contacts entièrement vaccinés (au moins deux doses) ne sont pas obligées de s'isoler, un nombre croissant d'entreprises a décidé de durcir le ton avec les non-vaccinés. Ainsi la société de service public Wessex Water et l'enseigne de supermarchés Morrissons imposent elles aussi un coût financier à leurs salariés non-vaccinés sans justification médicale contraints de s'isoler.

"Nous avons conscience qu'il s'agit d'un sujet sensible et nous examinerons les circonstances au cas par cas, a commenté un porte-parole d'Ikea au Royaume-Uni. Toutes les personnes préoccupées par leur situation sont encouragées à en parler à un responsable."

Au Royaume-Uni, seuls les soignants sont depuis novembre soumis à l'obligation vaccinale. Le pays compte 71% de personnes entièrement vaccinées (deux doses) et près de 53% de la population a déjà reçu une dose de rappel.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco