BFM Business

Retraites: pour Jean-Baptiste Djebbari "tout est ouvert" sur l'âge pivot

Je crois que ça n'intéresse pas grand monde de savoir si l'âge pivot est maintenu dans le texte", a-t-il déclaré le secrétaire d'État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari

Je crois que ça n'intéresse pas grand monde de savoir si l'âge pivot est maintenu dans le texte", a-t-il déclaré le secrétaire d'État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari - Capture BFMTV/RMC

Sur BFMTV, le secrétaire d'État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari estime que la mesure figure dans le projet de loi que le gouvernement à transmis au Conseil d'État, "est un détail". L'important est d'atteindre l'équilibre financier en 2027".

"Tout est ouvert" sur la question de l'âge pivot dans le débat sur la réforme des retraites, a estimé jeudi le secrétaire d'État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, soulignant que l'important est "d'atteindre l'équilibre financier en 2027".

"Aujourd'hui, la mesure (l'âge pivot à 64 ans, NDLR) figure" dans le projet de loi que le gouvernement à transmis au Conseil d'État, "mais je crois vraiment que c'est un détail", a indiqué Jean-Baptiste Djebbari sur BFMTV et RMC. "Je pense que tout est ouvert."

"Je crois que ça n'intéresse pas grand monde de savoir si l'âge pivot est maintenu dans le texte", a-t-il hasardé, notant que les parlementaires auront le dernier mot.

"La proposition du gouvernement, c'est effectivement d'introduire un âge d'équilibre, (...) si il y a une meilleure proposition qui émanait par exemple de cette convention de financement, elle serait reprise à son compte par le gouvernement", a expliqué Jean-Baptiste Djebbari.

"Atteindre l'équilibre financier en 2027"

"Que ce soit au travers de l'âge pivot tel que nous le proposons, au travers d'un âge pivot modifié avec des mesures qui peuvent mettre en jeu les réserves, qui appellent des cotisations différenciées, bref tout ce qui est sur la table au travers d'une décote, par exemple temporaire telle qu'elle a été proposée par (le président de l'Assemblée nationale) Richard Ferrand, je crois que l'objet de la convention de financement servira à balayer l'ensemble de ces hypothèses et à trouver une solution".

En tout état de cause, "nous ne bougeons pas sur l'ambition d'atteindre l'équilibre financier en 2027", a insisté le secrétaire d'État. Interrogé sur une fin prochaine de la grève des transports publics, qui s'éternise depuis le 5 décembre, Jean-Baptiste Djebbari s'est voulu optimiste: "Je le pense, je le souhaite".

"Et je pense que c'est maintenant nécessaire de passer à une autre phase qui est la phase du débat parlementaire", a-t-il ajouté. Une trentaine de personnes revêtant des gilets orange se sont rassemblées jeudi après midi non loin du ministère des Transports, à l'appel de la fédération CFDT transports (FGTE) qui regroupe des salariés des secteurs maritimes, routiers, aériens et des cheminots.

L'objectif de cette "action singulière", alors que la CFDT n'a pas appelé à rejoindre la journée interprofessionnelle de jeudi, est de "marquer le coup pour redemander la suppression de l'âge pivot" et la "réintégration des quatre critères de pénibilité supprimés qui affectent particulièrement le secteur des transports", à déclaré à l'AFP Edgar Stemer, secrétaire général de la FGTE.

P.S. avec AFP