BFM Business

Les métiers qui recrutent cet automne

Le nombre de chômeurs a de nouveau diminué (-4,1%) en juillet, soit 174.300 inscrits en catégorie A en moins, une baisse due comme en mai et juin au retour de demandeurs d'emploi vers l'activité réduite

Le nombre de chômeurs a de nouveau diminué (-4,1%) en juillet, soit 174.300 inscrits en catégorie A en moins, une baisse due comme en mai et juin au retour de demandeurs d'emploi vers l'activité réduite - PASCAL GUYOT © 2019 AFP

Malgré la fragilité de l'économie et les risques de défaillances, certains secteurs continuent de recruter, assure l'intérimaire Randstad dans une nouvelle étude.

L'année 2021 s'annonce compliquée sur le front de l'emploi. Si le retour de la croissance est attendu l'année prochaine, la fin progressive des aides aux entreprises devrait impliquer une vague de défaillances, annonçait récemment Euler Hermes. Un pic du taux de chômage est aussi attendu pour début 2021.

Il n'empêche, certains secteurs continuent d'embaucher. Le groupe d'intérim Randstad a publié sa nouvelle étude sur les métiers qui recrutent. "Si l’économie peine encore à se relever de la crise, les entreprises n’ont pas totalement renoncé à embaucher et reprennent progressivement confiance depuis le mois de mai", explique Frank Ribuot, président du groupe Randstad France. Près de 730.084 offres d’emplois ont été publiées sur le mois septembre 2020. Voici les secteurs qui ont besoin de mains:

  • Technicien de maintenance

Grand classique de ces études, le technicien de maintenance est toujours aussi réclamé. La demande a même bondi de 23% par rapport à août dernier. C'est à lui que revient la tâche d'assurer le bon fonctionnement des machines et outils de production. Un élément clé au moment où de nombreuses entreprises relancent leur activité avec pour certaines un arrêt de plusieurs semaines. Randstad a recensé plus de 15.000 annonces pour ce profil.

  • Commercial

Les personnes en recherche d'emploi ayant la fibre commerciale ont toutes leurs chances, avec plus de 14.000 postes à pourvoir, soit augmentation de 29% par rapport à août.

  • Conducteur de poids lourds

Là aussi, ce métier était fort pourvoyeur de postes bien avant la crise. Et cela continue pour la relance: plus de 11.000 offres ont été publiées par Randstad. Cette appellation englobe à la fois le travail pour une société de transport et celui pour une entreprise industrielle.

  • Garde d'enfants à domicile

La rentrée dans un contexte sanitaire complexe entraine évidemment une forte demande dans ce secteur. Les parents cherchent des solutions de garde: plus de 11.000 offres publiées, même si le besoin a baissé par rapport à août (-32%).

  • Vendeur de détail (hors alimentaire)

La saison estivale est terminée, les magasins ont été fermés pendant plus de deux mois mais les clients sont de retour... et il faut des professionnels pour les accueillir et les conseiller. Plus de 10.000 annonces ont été publiées.

  • Infirmier

Ce métier était déjà en tension, la pandémie a évidemment accru les besoins. Ce sont encore plus de 10.000 postes d'infirmier qui étaient encore à pourvoir en France.

  • Développeur informatique

Là encore un classique de ce genre d'études avec des manques chroniques en main d'œuvre. La crise sanitaire n'a d'ailleurs pas modifié la situation puisque près de 10.000 offres ont été déposées en septembre.

  • Auxiliaire de vie

Là encore, la crise sanitaire a mis en lumière le rôle essentiel que jouent ces professionnels. Randstad a recensé plus de 8200 postes d'auxiliaire à pourvoir.

  • Ingénieur d'étude

Personnage-clé dans les projet techniques, l'ingénieur d'étude va probablement profiter des aides à la relance notamment dans l'industrie. Déjà plus de 6600 annonces en septembre.

  • Agent de fabrication

Là encore, les aides à l'industrie (par une baisse de leur fiscalité) va accroître la demande en agent de fabrication sur les chaînes.

Thomas Leroy Journaliste BFM Business