BFM Business

Quels sont les ingénieurs et techniciens les plus recherchés et les mieux payés?

Un étudiant en école d'ingénieur lors de la première édition du Steria Hacking Challenge, le 16 mars 2013 à Paris. (Photo d'illustration)

Un étudiant en école d'ingénieur lors de la première édition du Steria Hacking Challenge, le 16 mars 2013 à Paris. (Photo d'illustration) - Thomas Samson - AFP

Dans son étude 2021, PageGroup fait le point sur les rémunérations en France selon son expérience.

Comme chaque année, PageGroup fait le point sur les rémunérations des salariés français et a réalisé des focus sur certains métiers et secteurs comme celui des ingénieurs et techniciens.

Le spécialiste du recrutement souligne d'abord que ces deux métiers "ont été et seront très sollicités dans les secteurs préservés par la crise".

Cinq profils seront particulièrement sollicités:

-Directeur Excellence Opérationnelle

-Responsable Maintenance

-Technicien de Maintenance

-Technicien SAV

-Ingénieur en Electronique Embarquée

Jusqu'à 130.000 euros par an pour un directeur Excellence Opérationnelle

Chez les jeunes diplômés, ce seront les techniciens de maintenance qui seront les plus recherchés.    

Côté rémunérations, évidemment, ce sont les fonctions de direction qui obtiennent les salaires les plus élevés avec jusqu'à 150.000 euros brut par an pour un directeur industriel doté de 15 années d'expérience.

Le directeur Excellence Opérationnelle, qui bénéficie d’une vision stratégique des chaînes de production et de la supply chain "moteur du changement au sein de l’entreprise" se verra proposer une rémunération comprise entre 90.000 et 130.000 euros brut par an selon l'expérience. 

Le Responsable Maintenance, aussi appelé Directeur Maintenance, "restera parmi les profils les plus pénuriques en 2021" peut-on lire. A partir de 2 ans d’expérience dans la fonction, ce type de profil pourra disposer d’un salaire minimum de 45.000 euros et jusqu’à 75.000 euros pour des profils plus expérimentés (entre 5 et 15 d’expérience).  

Côté ingénieurs, les spécialistes de la R&D peuvent prétendre à 44.000 euros brut par an avec 5 ans d'expérience, 50.000 avec 15 ans de carrière. Cela monte à 60.000 euros pour les ingénieurs brevets et 70.000 euros pour un ingénieur d'affaires toujours avec 15 ans d'expérience. Tandis que le salaire d'un chef de projet peut se hisser à 75.000 euros.

Métiers rares

Chez les techniciens, le responsable de production peut prétendre à 32.000 euros brut par an au maximum tandis que le salaire d'un technicien SAV international peut se hisser à 45.000 euros par an avec 5 ans d'expérience et 60.000 euros après 15 ans.

PageGroup s'est également penché sur les rémunérations des "métiers rares" et très recherchés comme celui de technicien robotique (jusqu'à 45.000 euros brut par an avec 15 ans d'expérience), ingénieur robotique (jusqu'à 65.000 euros) ou encore ingénieur de cybersécurité industrielle (jusqu'à 70.000 euros).

Enfin, du côté des secteurs dont les recrutements de ces profils se pouruivent, l'étude met en avant l’agro-alimentaire, le médical et l’industrie pharmaceutique.

"Les PME/ETI de ces secteurs prévoient de recruter afin d’assurer les commandes passées avant ou pendant le confinement. Néanmoins, la crise aura probablement un impact d’ici fin 2020 du fait du peu de commandes passées pendant la crise sanitaire"; commente Julien Weyrich, Directeur Senior chez Page Personnel. 
Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business