BFM Business

Gameloft : comment Huawei et AppGallery dynamisent les revenus du studio français

Gameloft - AppGallery

Gameloft - AppGallery - HUAWEI

[CONTENU PARTENAIRE] L’éditeur et développeur français de jeux vidéo Gameloft a été parmi les premiers à investir l’écosystème Huawei Mobile Services (HMS) de l’entreprise chinoise. Une décision qui lui a permis de trouver une nouvelle source de revenus.

Lorsqu’on évoque le secteur des jeux mobiles, on pense rapidement à Gameloft, éditeur et développeur français qui œuvre depuis plus de 20 ans dans le secteur des jeux vidéo en général, avec un focus assez concret sur les plateformes mobiles aujourd’hui. « Gameloft, c’est environ 4000 collaborateurs, répartis dans le monde entier au travers de 18 studios », explique Cyril Guilleminot, directeur France et Benelux de Gameloft. « Notre ADN, depuis toujours, c’est l’innovation. Gameloft a été le premier acteur du monde du jeu vidéo à développer sur les téléphones portables. » Un constat qui, de base, en dit long sur les ambitions de cette entreprise fondée en 1999, soit près d’une décennie avant l’arrivée sur le marché des premiers smartphones. Cela explique probablement pourquoi Gameloft a été le tout premier studio de développement de jeux vidéo français à collaborer avec Huawei pour porter certains de ses plus grands succès au sein de l’écosystème Huawei Mobile Services.

Gameloft et Huawei, « un partenariat stratégique important »

Avec de nombreux jeux mobiles très populaires présents sur différentes plateformes mobiles, Gameloft est constamment à la recherche de nouveaux défis, lui permettant de développer son audience et ses revenus. L’écosystème Huawei Mobile Services s’est présenté comme une évidence lorsque le studio est parti en quête de nouveaux horizons. Gameloft est devenu l’un des premiers éditeurs français à intégrer AppGallery, le marché d’applications de Huawei. Celui-ci donne accès à de nombreuses applications, disponibles en téléchargement immédiat sur les smartphones de Huawei équipés d’EMUI10. Pour effectuer des recherches précises et sécurisées, les utilisateurs d’AppGallery peuvent compter sur Petal Search, son moteur de recherche intelligent. Le marché d’application de Huawei compte, à l’heure actuelle, plus de 580 millions d’utilisateurs mensuels à travers le monde, dont 4,2 millions rien qu’en France.

Pour Gameloft, le potentiel était évident, aussi bien en matière d’acquisition de nouveaux utilisateurs de ses applications qu’en matière de revenus. « Huawei a une position de leader sur le marché du téléphone mobile. Pour nous, c’était une opportunité d’élargir notre distribution, et donc un partenariat stratégique très important », détaille Cyril Guilleminot. Le studio a pu bénéficier d’un accompagnement complet de la part de Huawei, qui a non seulement fourni les outils de développement nécessaire aux portages des jeux sur HMS, mais également des smartphones pour tester et optimiser ses différentes applications.

Un écosystème vertueux

Le directeur France et Benelux de Gameloft le confirme : les résultats ne se sont pas fait attendre, aussi bien du côté de l’acquisition de nouveaux joueurs utilisant l’écosystème de Huawei, qu’au niveau des revenus générés par les applications proposées au sein d’AppGallery. « Nous sommes très contents de ce partenariat avec Huawei. Aujourd’hui, nous avons cinq jeux qui sont disponibles sur l’AppGallery, et nous prévoyons d’en avoir quatre supplémentaires dans les prochains mois. »

Si le studio français est satisfait de sa collaboration avec Huawei, c’est aussi le cas des joueurs, qui peuvent retrouver des titres à succès comme Asphalt 9 : Legends et Modern Combat Versus au sein d’HMS, mais aussi profiter du GameCenter de Huawei pour communiquer avec d’autres joueurs du monde entier, et bénéficier d’offres spéciales associées aux titres auxquels ils jouent. Être présent au sein d’AppGallery permet aux développeurs de toucher un public plus vaste, toujours à la recherche de nouvelles expériences : Gameloft a été l’un des premiers à le comprendre, mais il ne sera assurément pas le dernier.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec HUAWEI. La rédaction de BFM BUSINESS n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec HUAWEI