BFM Business

Près de 50.000 chefs d'entreprise ont perdu leur emploi en 2017

50.011 chefs d'entreprise ont perdu leur emploi en 2017

50.011 chefs d'entreprise ont perdu leur emploi en 2017 - Pixabay-CC

Le nombre de dirigeants dont l'entreprise a été placée en liquidation judiciaire a diminué de 9,2% en 2017.

Un peu plus de 50.000 chefs d'entreprise ont perdu leur emploi en 2017, un chiffre en baisse de 9,2% par rapport à l'année précédente, selon des chiffres publiés mercredi par l'Observatoire de l'emploi des entrepreneurs. Au total, 50.011 dirigeants ont dû faire face à une liquidation judiciaire, contre 55.050 en 2016, d'après cet observatoire mis en place par le cabinet Altares et l'association GSC (assurance chômage pour les chefs d'entreprise).

"Oser le risque est l'ADN de chaque entrepreneur et c'est un moteur pour l'économie, mais cela ne peut se concevoir sans un filet de sécurité", a commenté Charles Battista, directeur de la communication chez Altares, cité dans le communiqué.

Le gouvernement, qui a lancé avec les partenaires sociaux une négociation sur l'assurance chômage, souhaite étendre ce système aux indépendants. Cette proposition est toutefois accueillie avec circonspection, aussi bien par les syndicats de salariés que par les organisations patronales.

Les dirigeants de TPE plus vulnérables

Selon l'étude, les gérants de très petites entreprises (TPE) sont les plus affectés par la perte d'emploi: 74% des patrons au chômage dirigeaient une entreprise de moins de trois salariés. Ce chiffre est toutefois en baisse de 7,6% par rapport à 2016. Par secteur d'activité, celui des transports et de la logistique a connu une hausse de 6,6% des liquidations judiciaires.

Mais ce sont les entrepreneurs du bâtiment (25,8%) et du commerce (24%) qui ont concentré à eux seuls la moitié des pertes d'emploi. Dans le bâtiment, leur nombre s'inscrit néanmoins en baisse de 11,3%. Autres secteurs à connaître une amélioration, les services aux entreprises (-13,8%) et les activités d'assurance et financières (-11,3%).

Une embellie partout sauf en PACA

La quasi-totalité des régions de France métropolitaine a connu une embellie, à l'exception de la Provence-Alpes-Côte d'Azur, où le nombre de pertes d'emploi a progressé de 0,4%. L'amélioration est surtout notable dans celles du Grand Est (-12,6%) et des Hauts-de-France (-11%).

Ces différentes données, issues de l'étude des liquidations prononcées par la justice, n'intègrent pas "les procédures à l'amiable de dissolution ou de liquidation" ni "les révocations des mandataires sociaux", précise l'observatoire.

P.L avec AFP