BFM Business

Pourquoi l'immigration est une aubaine pour l'Allemagne

La population allemande s'élèverait entre 67 et 73 millions d'habitants d'ici à 2060

La population allemande s'élèverait entre 67 et 73 millions d'habitants d'ici à 2060 - Matthias Hiekel - DPA - AFP

L'Allemagne devrait compter d'ici à 2060 entre 67,6 millions et 73 millions d'habitants, selon les dernières projections de Destatis, avec une chute importante de sa population active. Ce phénomène pourrait néanmoins être atténué par l'immigration.

"Le déclin de la population allemande est inéluctable". C'est par cette phrase lapidaire que l'équivalent allemand de l'Insee, Destatis, commence son analyse sur l'évolution de la démographie d'ici à 2060.

L'agence des statistiques rappelle ainsi que "le nombre de morts va forcément excéder celui des naissances et le solde migratoire ne suffira pas à compenser cet écart".

Toute la question est néanmoins de savoir à quel rythme la population allemande va baisser dans les prochaines années. Et en ce sens, Destatis est un peu moins pessimiste qu'auparavant.

Deux scénarios d'ici à 2060

L'agence des statistiques retient deux scénarios, l'un optimiste et l'autre plus pessimiste, qui amèneraient la population allemande à se situer dans une fourchette allant de 67,6 à 73,1 millions d'habitants. Ses précédentes projections, qui dataient de 2009, étaient un brin inférieures (65 à 70 millions de personnes).

Dans le détail, le scénario le plus pessimiste part du principe que les Allemandes continueront à faire bien trop peu d’enfants pour assurer le renouvellement : 1,4 enfant par femme. Et l’immigration, qui a atteint un record l’an passé (+500.000 étrangers de plus sur le territoire allemand) se tasserait un peu. L’Allemagne compterait alors 67,6 millions d’habitants soit 17% de moins qu’aujourd’hui.

Avec un souci majeur pour la première économie d’Europe: les 20-65 ans, le cœur de sa population active, ne représenteraient plus que la moitié des habitants du pays, contre environ 60% actuellement. Et les plus de 65 ans représenteraient un tiers de la population, contre un cinquième aujourd'hui.

Moins d'habitants qu'en France

Dans le scénario le plus optimiste, la natalité reste à 1,4 enfant par femme et les immigrés continuent à affluer. D'ici à 2060, le solde migratoire serait ainsi positif de 10,8 millions de personnes (soit 230.000 par an). L’Allemagne compterait alors un peu plus de 73 millions d’habitants et sa population active serait un peu plus forte en proportion que dans l'autre scénario (51,8% contre 50,7%). 

Soit environ autant que la France selon les prévisions que l’Insee avait établi en 2007, et qu'elle n'a depuis plus mis à jour.

Enfin, dans ce scénario optimiste les plus de 65 ans représenteraient alors 31,5% de la population.

-
- © Destatis

Evolution de la population allemande d'ici à 2060. En jaune le scénario le plus pessimiste et en orange le plus optimiste

Pierre Kupferman et Julien Marion