BFM Business

Plans sociaux: plus de 76.000 ruptures de contrats de travail envisagées depuis le 1er mars

Vivarte: deux PSE et des cessions d'enseignes prévus.

Vivarte: deux PSE et des cessions d'enseignes prévus. - GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Selon les derniers chiffres du ministère du Travail, le nombre hebdomadaire de plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) est reparti à la hausse avec le second confinement.

Après un léger déclin, le nombre de plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) ont de nouveau augmenté avec le second confinement, selon les chiffre du ministère du Travail. Concrètement, une vingtaine de dossiers est initiée chaque semaine en moyenne au mois de novembre, après un léger déclin en octobre.

Surtout, le nombre de salariés concernés a largement augmenté puisque le nombre hebdomadaire de ruptures de contrats de travail envisagées dans le cadre de ces PSE passe de 1100 en moyenne, pour les semaines du 9 et du 16 novembre, à 3200 les deux semaines suivantes. La semaine du 23 novembre a même connu un pic à 4200 ruptures.

La moitié des dossiers validée

Résultat, le nombre de ruptures envisagées dans le cadre d'un PSE depuis le 1er mars atteint désormais 76.000 contrats, soit désormais bien plus du double par rapport à la même période en 2019.

Pour le moment, seule la moitié des PSE initiés depuis mars ont fait l'objet d'une décision de l'administration. La quasi-totalité des dossiers (97%) ont été homologués. Pour l'autre moitié des dossiers initiés, 93% sont toujours en cours d’instruction tandis que 7% ont été abandonnés.

Et ce ne sont pas les grandes entreprises les mieux représentées. Elles ne représentent que 10% des PSE validés ou homologués. En revanche, elles cumulent 42% des ruptures de contrats envisagées.

Du côté des secteurs, c'est d'abord l'industrie qui prévoient le plus de ruptures (39%) devant le commerce et la réparation automobile (26%). Enfin, l'Ile-de-France reste la région la plus concernée (41% des ruptures) devant l’Occitanie (16 %) et les Hauts-de-France (9 %).

Thomas Leroy avec Gaëtane Meslin