BFM Patrimoine

Michel Sapin "ne voit pas comment" les petites retraites pourraient diminuer

Michel Sapin, le ministre du Travail, a redit son opposition à une baisse des petites retraites, jeudi 14 mars.

Michel Sapin, le ministre du Travail, a redit son opposition à une baisse des petites retraites, jeudi 14 mars. - -

Le ministre du Travail a réaffirmé sa volonté de ne pas toucher aux "petites" retraites, ce jeudi 14 mars. Il ne souhaite faire aucun parallélisme entre la réforme des régimes complémentaires et les retraites de base.

Visiblement satisfait de l’accord sur les retraites complémentaires trouvé entre partenaires sociaux mercredi 13 dans la soirée, Michel Sapin a voulu calmer le jeu s’agissant des retraites de base. Il a notamment réaffirmé qu’il ne faisait aucun "parallélisme" entre les deux.

Sur I Télé, jeudi 14 mars, le ministre du Travail a redit que "l’Etat prendrait ses responsabilités" sur le sujet des retraites de base (celles de la sécurité sociale) "en dialoguant avec les partenaires". Il a précisé que "le calendrier serait respecté": la conférence sociale de juillet 2013 sera donc déterminante, les premières réformes ne devant donc intervenir qu'ensuite.

"L’objectif est de sauver notre système par répartition, notre système solidaire", que la droite "a laissé dans une situation déplorable", selon lui.

Pas d'ordonnance concernant les retraites

Même s’il n’a pas apporté de précision supplémentaire, le ministre de l'Emploi a redit son opposition à toute baisse des "petites" retraites. Il avait déjà exprimé cette position sur BFMTV-RMC,le 4 mars dernier.

"On parle de retraites de moins de 1.400 euros, qui peuvent aller jusqu’à 700 euros, je ne vois pas comment on pourrait diminuer le pouvoir d’achat" de cette catégorie de la population.

Michel sapin a également précisé que le dossier des retraites ne ferait pas l’objet d’une quelconque ordonnance, alors que François Hollande a annoncé vouloir réformer plus vite par cette procédure.

Y.D.