BFM Patrimoine

AHF condamne la décision de l'OMS de refuser l'évacuation et le sauvetage du médecin Sierra-léonais atteint de l'Ebola

BFM Patrimoine

AIDS Healthcare Foundation (AHF) a vivement réagi aujourd'hui face aux nouvelles diffusées sur le refus de l'Organisation mondiale de la Santé d'évacuer Dr. Olivet Buck, un médecin Sierra-léonais, que l'AHF considèr

AIDS Healthcare Foundation (AHF) a vivement réagi aujourd'hui face aux nouvelles diffusées sur le refus de l'Organisation mondiale de la Santé d'évacuer Dr. Olivet Buck, un médecin Sierra-léonais, que l'AHF considère comme un facteur contribuant à sa mort le samedi 14 septembre dernier.

L'OMS a refusé la demande du gouvernement Sierra-léonais de fournir un financement et une aide pour évacuer Dr. Buck vers un hôpital à Hambourg, en Allemagne, optant plutôt pour l'assistance médicale surchargée de l'État dans la Sierra Leone afin de prendre soin du Dr Buck.

AHF critique vivement l'échec de l'OMS d'agir rapidement, de manière responsable et avec compassion avec la situation, en prenant surtout en compte que les médecins et les infirmières s'avèrent la composante la plus important dans la lutte contre le virus d'Ebola. La perte d'un seul travailleur dans le domaine de la santé provoque une perte exponentielle de beaucoup plus de vies dans la région en raison de l'absence de traitements et de soins, ce qui suscite la propagation de l'épidémie.

"Nous sommes indignés des actes de l'Organisation mondiale de la Santé ", a déclaré Michael Weinstein, président de l'AIDS Healthcare Foundation. "Le résultat est que la ressource la plus importante de la Sierra Leone est exposée directement à la mort. Le monde voit que les journalistes occidentaux au Moyen-Orient sont évidemment beaucoup plus importants".

Un bulletin d'urgence officiel de la Sierra Leone sur le virus d'Ebola publié le 8 septembre a rapporté qu'il y avait moins de 500 combinaisons, des masques pour le visage, des bottes et des gants épais en stock pour l'ensemble du pays. L'Ebola se transmet par contact direct avec les fluides corporels des personnes atteintes du virus, ce qui rend les travailleurs dans le domaine de la santé et les distributeurs de soins plus exposés à la maladie. Le personnel de la santé est une ressource essentielle et doit être protégés pour maintenant et pour l'avenir!

À ce jour, AHF a fourni plus de 450.000 de dollars comme soutien financier et technique pour la lutte contre le virus d'Ebola en Afrique de l'Ouest.

"Quels "meilleurs soins" pourrait fournir l'OMS au Dr. Buck, autre que son évacuation vers un hôpital plus avancé à l'étranger prêt à la recevoir?" s'est interrogé Dr. Penninah Iutung Amor, chef du Bureau de l'AIDS Healthcare Foundation en Afrique. "Il s'agit d'une violation des droits de l'homme, il est totalement inacceptable pour l'OMS de ne pas parvenir à protéger la ressource la plus importante dans la lutte contre l'Ebola en Afrique de l'Ouest!"

La décision de l'OMS de refuser d'évacuer Dr. Buck contredit directement les déclarations de son directeur général Margaret Chan sur la nécessité de faciliter la mission du personnel dûment formé dans le domaine de la santé pour lutter contre le virus d'Ebola sur le terrain. "Nous sommes gravement inquiets que, face à la crise des travailleurs dans le domaine de la santé en Afrique de l'Ouest, trop peu d'efforts ont été déployés pour protéger et sauver les autres agents de santé disponibles ", a indiqué Terri Ford, chef de plaidoyer pour AIDS Healthcare Foundation.

AHF a lancé un appel à l'action en proposant la mise en place d'unités équipées pour l'isolement et le traitement du virus d'Ebola dans chacun des pays concernés de prendre soin des travailleurs dans le domaine de la santé. Compte tenu de la capacité et l'expertise technique des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies, AHF a proposé qu'ils prennent l'initiative dans la coordination face à l'épidémie d'Ebola. AHF a également appelé les Etats-Unis et l'Union européenne à assurer une évacuation immédiate pour tout le personnel médical touché par cette maladie.

À propos d’AIDS Healthcare Foundation (AHF)

La fondation américaine de lutte contre le sida «AIDS Healthcare Foundation (AHF)» est la plus grande organisation internationale dans le domaine de la lutte contre le sida. AHF fournit actuellement des soins et des services médicaux pour plus que 348.000 personnes dans 36 pays dans le monde y compris les États Unis, l'Afrique, l'Amérique Latine/Caraïbes, la région d'Asie Pacifique et l'Europe de l'Est. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site suivant: www.aidshealth.org.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Bureau de l'AHF en Afrique
Dr. Penninah Iutung Amor, +256 772 754 333
Penninah.Iutung@aidshealth.org
ou
AHF à la Sierra Leone
Miata Jambawai, +232 79 250 100
Miata.Jambawai@aidshealth.org
ou
AHF en Afrique du Sud
Larissa Klazinga, +277 11 746717
Larissa.Klazinga@aidshealth.org
ou
AHF Cares en Ouganda
Alice Kayongo, +256 772 440 108
Alice.Kayongo@aidshealth.org
ou
Directeur des Communications à l'AHF
Ged Kenslea, +1.323.791.5526
gedk@aidshealth.org

Business Wire