BFM Business
Economie

Pass sanitaire: quel impact économique et sanitaire en France?

Le Conseil d'analyse économique estime que l'instauration du pass sanitaire en France a permis d'éviter 4000 morts au second semestre 2021. Et de préserver le PIB, en évitant 6 milliards d'euros de pertes.

Entré en vigueur au mois d’août 2021, le pass sanitaire a-t-il permis de préserver à la fois la santé et l’économie française? Oui, répond le Conseil d’analyse économique (CAE) qui publie une étude sur le sujet ce mardi. Pour arriver à cette conclusion, l’instance rattachée à Matignon et présidée par l'économiste Philippe Martin a comparé trois pays ayant mis en place un pass sanitaire (France, Allemagne et Italie) à peu près au même moment avec d’autres pays voisins qui n’ont pas fait ce choix.

Il en ressort sans surprise que l’introduction du pass sanitaire a eu un réel effet sur le taux de vaccination. Mais "ce qu’on a essayé d’identifier, c’est l’impact spécifique du pass sanitaire. La vaccination aurait augmenté de toutes façons, même sans pass sanitaire, mais pas autant", explique sur BFM Business Philippe Martin.

Ainsi, le taux de vaccination en France sans pass sanitaire aurait été de 65,2%, contre 78,2%, soit 13 points de moins, d'après les calculs du CAE. En Allemagne, il aurait été de 67,3%, contre 73,5% et en Italie de 70,4% contre 80,1%. C’est donc dans l’Hexagone que l’impact a été le plus fort. Sans doute en raison des restrictions plus sévères imposées dès le départ aux non détenteurs de pass sanitaire.

6 milliards d'euros de pertes évitées

Le Conseil d’analyse économique estime par ailleurs que le pass sanitaire a permis d’éviter 4000 décès en France, 1100 en Allemagne et 1300 en Italie. "Le nombre cumulatif d’admissions en hôpital à la fin de 2021 aurait été environ 31% plus élevé en France, 5% en Allemagne et 15,5% en Italie", explique encore le rapport. Et le nombre de patients Covid en soins intensifs aurait été fin 2021 d’environ 45% supérieur sans le pass à ce qui a été observé avec le pass.

Sur le plan économique, le pass sanitaire a aussi eu des effets bénéfiques:

"Il y a deux mécanismes par lequel le pass sanitaire a pu avoir un impact sur l’activité économique: directement parce que si vous êtes vacciné, vous allez être plus rassuré, donc vous allez avoir plus d’interactions sociales et plus d’activités économiques. Et indirectement parce qu’on sait que lorsqu’il y a trop d’entrées dans les hôpitaux, dans les salles de réanimation, c’est à ce moment-là que le gouvernement est obligé de mettre des restrictions beaucoup plus fortes qui ont un impact très négatif sur l’économie. C’est cela qu’on a évité", détaille Philippe Martin.

Le CAE estime ainsi que l'augmentation d’un point de la part des vaccinés dans la population permet de faire progresser le PIB hebdomadaire un mois plus tard d’environ 0,052 point de pourcentage. "Cela explique en partie pourquoi, au deuxième semestre 2021, la croissance de la France a été assez forte", souligne Philippe Martin.

Sans le pass sanitaire fin 2021, le PIB hebdomadaire aurait été inférieur de 0,6% au PIB observé en France, de 0,3% en Allemagne et de 0,5% en Italie, selon le CAE. Autrement dit, le non recours a cet outil aurait fait perdre 6 milliards d’euros à la France au second semestre 2021, 1,4 milliard d’euros à l’Allemagne et 2,1 milliards d’euros à l’Italie.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco