BFM Business

Même après la crise, les Français continueront à délaisser les hypers et supermarchés

Ségolène Royal a réuni les acteurs de la grande distribution pour répondre à la problématique du gaspillage alimentaire. (image d'illustration)

Ségolène Royal a réuni les acteurs de la grande distribution pour répondre à la problématique du gaspillage alimentaire. (image d'illustration) - AFP

Des hypermarchés et des supermarchés délaissés au profit des marchés des producteurs et des commandes sur internet. Les pratiques de consommation de la crise du Covid devraient perdurer dans le temps.

La crise du Covid risque de laisser des traces dans la consommation. Alors que depuis plusieurs mois, les Français se sont massivement convertis au drive pour éviter de se rendre en grande surface ou ont largement privilégié la vente à distance pour acheter des produits avec les confinements, les habitudes prises devraient perdurer.

C'est ce que révèle une enquête de Kantar et de L'Échangeur BNP Paribas reprise par le site Linéaires. Un Français sur quatre assure qu'il ira moins souvent en magasin une fois que la crise sera passé. Et plus les magasins sont grands, plus ils seront délaissés. Ainsi, 26% des clients compte moins fréquenter les hypermarchés, 24% pour les supermarchés et seulement 14% pour les magasins de proximité.

Les circuits que les consommateurs privilégieront dans les années à venir selon cette étude sont les marchés et la vente directe des producteurs. 21% des personnes interrogés comptent s'y rendre plus souvent après la crise contre 13% qui les fréquenteront moins.

+40% pour le drive, année record

Plus de local, mais surtout plus d'achats sur internet. Plus de quatre foyers français sur 10 (43%) ont opté pour ce canal pour des courses alimentaires en 2020. Aussi bien en livraison à domicile ou en drive. Cela représente une progression de 16 points par rapport à un an plus tôt.

Et ces Français convertis ont semble-t-il été conquis puisque 50% d'entre eux comptent conserver ces habitudes et 45% les accentuer même.

Evidemment il s'agit d'enquête d'opinion sur les intentions et il pourrait y avoir un écart avec la pratique réelle. Néanmoins ces tendances sont confirmées par les chiffres depuis quelques années. Ainsi, les hypermarchés voient leurs ventes reculer depuis une décennie alors que le drive en croissance constante depuis 2013 a explosé en 2020 avec une croissance de 40% du chiffre d'affaires selon A3 Distrib. Les Français y ont dépensé 9,5 milliards d'euros en 2020 contre 6,8 milliards un an plus tôt.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco