BFM Eco

Lufthansa et Austrian annulent les vols vers Téhéran jusqu'au 20 janvier

Austrian Airlines annule ses vols "en raison des derniers rapports et d'une modification de l'évaluation de la situation en matière de sécurité pour l'espace aérien autour de l'aéroport de Téhéran".

Austrian Airlines annule ses vols "en raison des derniers rapports et d'une modification de l'évaluation de la situation en matière de sécurité pour l'espace aérien autour de l'aéroport de Téhéran". - Wiki Commons

Suite au crash à Téhéran, le groupe aérien allemand Lufthansa juge la situation sécuritaire incertaine et stoppe toute circulation vers la capitale iranienne.

La "sécurité" avant tout. C’est par ce mot que les compagnies aériennes Lufthansa et Austrian Airlines justifient la décision d’annuler les vols à destination et au départ de Téhéran. Et ce jusqu’au 20 janvier.

L’événement déclencheur: le crash, mercredi, d’un avion d’une compagnie ukrainienne qui partait de Téhéran et transportait 176 personnes. Il s’est écrasé peu de temps après le décollage, ne laissant aucun survivant.

Flou

Les Premiers ministres britannique et canadien affirment que l'aéronef a sans doute été abattu, par erreur, par un missile iranien. Ce que l’Iran conteste avec véhémence. Mais pour la compagnie allemande Lufthansa et sa filiale Austrian Airlines, pas question de nager en eaux troubles. Hier, un de leur avion a même fait demi-tour au bout d’une heure de vol à destination de Téhéran. Un autre est retourné à Vienne après une escale en Bulgarie.

L'horizon du 20 janvier pourrait encore évoluer, au gré des "informations détaillées" qu’attend le groupe sur les circonstances du crash.

Qu’ont décidé d’autres compagnies aériennes? Pour Air France et British Airways, la question ne se pose pas: cette desserte est rayée de leurs cartes depuis 2018, quand les Etats-Unis ont rétabli leurs sanctions sur l’Iran. D'autres sièges restent disponibles depuis Paris, à bord de compagnies aériennes turques.

Fanny Guyomard avec AFP