BFM Business
Economie

Les ventes de masques FFP2 explosent en France

Les Autrichiens ont troqué lundi leurs masques en tissu pour des protections FFP2, désormais obligatoires pour les plus de 14 ans

Les Autrichiens ont troqué lundi leurs masques en tissu pour des protections FFP2, désormais obligatoires pour les plus de 14 ans - THOMAS KIENZLE © 2019 AFP

Réservés aux professionnels jusqu'en fin dernière, ces modèles de masques ont vu leurs ventes multiplier par 10 dans certains réseaux de pharmacies avec la menace des variants.

Les Français se ruent à nouveau sur les masques. Avec près de 6 millions d'unités vendues par semaine en grande distribution depuis la mi-janvier, les ventes atteignent leur plus haut niveau depuis novembre.

La hausses des contaminations et la menace d'un nouveau confinement pousse les Français comme début novembre à s'équiper. D'autant que dorénavant les masques astisanaux en tissu sont fortement déconseillés par les autorités sanitaires.

Selon un décret du 28 janvier, seuls sont considérés comme des protections suffisantes les masques chirurgicaux ou les modèles dotés encore plus filtrants comme les FFP2 ou les FFP3.

Les ventes de masques repartent à la hausse depuis janvier.
Les ventes de masques repartent à la hausse depuis janvier. © Nielsen

Et ce sont d'ailleurs ces modèles haut de gamme que l'on voit de plus en plus souvent dans la rue ou les transports en commun. Car depuis quelques semaines, les pharmacies qui sont les principaux circuits de distribution pour ces masques sont dévalisées.

"Je vendais entre 3000 et 4000 FFP2 et KN95 par mois jusqu'en décembre, assure Pascal Fontaine, le directeur commercial du réseau Lafayette qui compte 230 pharmacies en France. Aujourd'hui je suis sur des bases de 250.000 ventes par mois. Je viens de passer une commande de 300.000 unités. La demande a explosé à partir de la mi-janvier."

Et si les pharmacies sont dévalisées c'est que ce sont les rares points de ventes qui peuvent les vendre au grand public. En grande distribution, ces modèles se font rares et la Fédération du commerce et de la distribution (FCD) conseillait jusqu'à il y a peu à ses adhérents de les réserver aux professionnels.

Le prix flambe de 60% sur Amazon

Pour en trouver, il fallait se rendre sur internet. Ce que font encore beaucoup de Français quand il n'en trouve pas en pharmacie. Sur Google, la recherche du mot clé "FFP2" a été multipliée par plus de 30 entre la fin décembre et la mi-janvier. Et sur Amazon les prix ont fortement grimpé ces dernières semaines. Ce lot de 20 masque qui était proposé à 24,99 euros début janvier est depuis passé à 40 euros, soit une hausse de 60%.

FFP2
FFP2 © Amazon

Pourquoi malgré leur prix 10 fois plus élevé que les chirurgicaux, les Français s'équipent-ils massivement de ces masques protecteurs?

"Parce qu'ils ont besoin d'être rassurés, assure Pascal Fontaine, ils ont entendu parler à la radio du protocole en Allemagne (NDR. la Bavière a rendu obligatoire le port du FFP2 dans les transports en commun fin janvier) et l'arrivée des variants plus contagieux les inquiète."

Alors que les masques chirurgicaux servent à protéger les autres, les modèles FFP2 ou KN95 sont davantages protecteurs pour les personnes qui les portent avec leur capacité de filtrage plus importante. Plus complexes à porter, ils sont aussi plus inconfortables et provoquent plus que les chirurgicaux une sensation d'étouffement. Le gouvernement n'a pas évoqué pour l'heure une éventuelle obligation de porter ces modèles.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco