BFM Business

Assistantes maternelles: la garde d'enfants sera possible mais pas recommandée

Les assistantes maternelles pourront accueillir les enfants pendant les trois semaines de fermeture des crèches et des écoles primaires au mois d'avril.

Les assistantes maternelles pourront accueillir les enfants pendant les trois semaines de fermeture des crèches et des écoles primaires au mois d'avril. - PHILIPPE HUGUEN © 2019 AFP

Les assistantes maternelles pourront bien travailler pendant les vacances mais celles qui ne souhaitent pas le faire bénéficieront du chômage partiel, a indiqué le gouvernement.

Les assistantes maternelles doivent avoir la tête qui tourne. Jeudi, les informations contradictoires venues du gouvernement avaient déjà semé le trouble, évoquant d'abord l'interdiction pour elles d'accueillir les enfants, avant de rétropédaler.

Finalement, elles pourront bien accueillir les enfants. L'information a été confirmée ce vendredi après-midi par la secrétaire nationale de CSAFAM (Confédération des Syndicats d'Assistants Familiaux et Assistants Maternels), Nathalie Diore, indiquant qu'il n'y aura "pas d’interdiction juridique ni administrative", selon les propos du secrétaire d'État chargé de la protection de l'enfance Adrien Taquet.

La Fédération des particuliers-employeurs (Fepem) a confirmé que les assistantes maternelles pourront travailler mais sur la base du volontariat. Celles qui ne souhaitent pas travailler seront indemnisées à 80% de leur salaire net, des conditions que regrette Nathalie Diore sur l'antenne de BFTV.

Dans la soirée de vendredi, le gouvernement a fini par confirmer l'information.

S’agissant de la garde individuelle d’enfant en dehors du domicile (assistant maternel, micro-crèche), le gouvernement recommande aux parents, dans un esprit de responsabilité collective, de ne pas recourir à ce système de garde, sauf en cas d’absolue nécessité, afin de tout faire pour freiner la circulation du virus" indique un communiqué.

Activité partielle mise en place

"En cas d’accueil ne pouvant être évité, un protocole sanitaire renforcé sera mis en place et communiqué aux professionnels dans les tout prochains jours" poursuit le texte. "Dans ces conditions et compte tenu de la forte réduction attendue du nombre d’enfants accueillis par chaque professionnel pour les prochaines semaines, le gouvernement a décidé de ne pas suspendre ce mode d’accueil. "

L'executif a aussi confirmé que "les assistants maternels pourront bénéficier d’un dispositif d’activité partielle pendant la période" afin "de compenser les heures non effectuées."

Gaëtane Meslin avec Thomas Leroy