BFM Business

Le sous-marin nucléaire "Le Terrible" en rade de Brest pour une révision de 14 mois

"Le Terrible" en cale sèche, à Cherbourg en 2012 (photo d'illustration)

"Le Terrible" en cale sèche, à Cherbourg en 2012 (photo d'illustration) - Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Le Terrible, l'un des quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) doit "régénérer son potentiel opérationnel". Il sera en "indisponibilité périodique pour entretien et réparation" à Brest.

Le Terrible, l'un des quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) basés à l'Ile Longue, dans la rade de Brest, va bénéficier au cours des 14 prochains mois de travaux d'entretien majeurs "afin de régénérer son potentiel opérationnel", ont annoncé jeudi le ministère des Armées et Naval Group. En terme naval, cette opération s'appelle un "grand carénage".

Le Terrible a donc "rejoint le bassin 8 de la base navale de Brest pour y poursuivre son indisponibilité périodique pour entretien et réparation (IPER)", indique un communiqué commun, précisant que les travaux ont débuté à l'Ile Longue par le retrait des armes et celui des éléments combustibles.

Les principaux travaux à venir concernent notamment l'entretien de la coque et des structures, l’énergie et la propulsion, les servitudes liées à la vie à bord, la détection et la lutte contre les menaces ou encore le système d’armes de dissuasion.

Au moins un SNLE en permanence à la mer

En outre, 300 modifications sur les différentes installations seront réalisées "afin d’améliorer la conduite et les performances du sous-marin", précise le communiqué, qui ajoute que ces travaux dureront environ 14 mois avant le retour du SNLE dans sa base ultra-secrète.

Naval Group est le maître d'œuvre de ce grand carénage, tandis que la maîtrise d'ouvrage est assurée par le Service de soutien de la flotte (SSF), responsable du maintien en condition opérationnelle des bâtiments de la Marine nationale.

La force océanique stratégique (FOST) est constituée de quatre SNLE, Le Triomphant, Le Téméraire, Le Vigilant et Le Terrible, mis en service entre 1997 et 2010 et équipés de missiles balistiques intercontinentaux. Le Terrible est le dernier né de la série. Au moins un SNLE est en permanence à la mer. 

PS avec AFP