BFM Eco

Le patron de Twitter va participer au financement d'un revenu universel pour 7 millions d’Américains

Jack Dorsey au CES de Las Vegas en janvier 2019.

Jack Dorsey au CES de Las Vegas en janvier 2019. - DAVID BECKER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

Après avoir permis à 20.000 Américains de toucher un revenu de base pendant la crise sanitaire, Jack Dorsey va donner 3 millions de dollars pour participer à l'opération visant à verser un revenu à 7 millions d’individus.

Le milliardaire patron de Twitter a annoncé jeudi qu’il travaillait avec une quinzaine de maires américains pour instaurer un revenu de base universel dans leurs villes. L’expérience, baptisée "Maires pour un revenu garanti" pourrait bénéficier à 7 millions d’Américains dans 14 villes différentes dont Los Angeles, Atlanta, Newark ou encore Jackson.

Les maires concernés, qui indiquent qu’ils lanceront ces programmes pilotes sous peu, estiment qu’ils pourraient sortir les gens de la pauvreté et amortir le choc économique de la crise du coronavirus, rapporte Business Insider.

Jack Dorsey, lui, compte mettre 3 millions de dollars sur la table pour mener à bien cette expérience. Une somme qui s’ajoutent à 5 autres millions déjà versés par le patron de Twitter pour tester le revenu universel au printemps.

1000 dollars par mois pour chaque Américain

Cette première donation avait déjà été versée à Humanity Forward, l’association de l’ancien candidat démocrate à la présidentielle américaine de 2016, Andrew Lang. Ce dernier, avant de se retirer de la primaire démocrate, plaidait pour instaurer un revenu minimum garanti pour chaque américain. Il évoquait les progrès de l'automatisation et de l'intelligence artificielle qui allaient remodeler radicalement l'économie mondiale.

Face à “un changement économique aussi historique, il faut apporter de vraies solutions pour aider les gens à gérer la transition”, plaidait Andrew Yang. Il proposait donc de verser 1000 dollars par mois à chaque Américain.

Ce discours avait convaincu Jack Dorsey dès 2016, et d’autres patrons de la Silicon Valley comme Elon Musk, le PDG de Tesla. Et ces derniers mois, alors que la pandémie ravageait l’économie américaine, le dirigeant de Twitter a décidé de financer le projet d’Andrew Lang.

Humanity Forward, l’association de l’ex-candidat démocrate, avait partagé ces 5 millions de dollars entre 20.000 personnes, sous forme d’enveloppes d’espèces contenant chacune 250 dollars. Les bénéficiaires étaient sélectionnés parmi les millions d'actifs qui avaient perdu leur emploi ou subi un choc économique depuis le début de la crise sanitaire.

A l’époque, Jack Dorsey déclarait que “la seule manière dont nous pouvons changer la politique est d'expérimenter et de montrer des études de cas sur les raisons pour lesquelles cela fonctionne”.

Nina Godart
https://twitter.com/ninagodart Nina Godart Journaliste BFM Éco