BFM Business
Economie

Ladreit de Lacharrière va faire don de 10% de sa fortune, soit 470 millions d'euros, à une fondation

Marc Ladreit de Lacharrière

Marc Ladreit de Lacharrière - AFP

Dans le JDD, le patron de Fimalac et 24ème fortune française, promet d'aider les "moins chanceux" que lui, en créant sa propre fondation.

Marc Ladreit de Lacharrière joue les philanthropes. A l'instar des grands milliardaires américains, qui n'hésitent pas à dépenser sans compter pour les œuvres, le milliardaire français (24ème fortune de l'hexagone selon le magazine Challenges) va céder 470 millions d'euros, soit 10% de sa fortune; à une future fondation qui portera son nom.

"Mes enfants détenaient déjà la nue-propriété des titres. J'en ai donné l'usufruit. Il ne s'agit pas d'optimisation fiscale", assure-t-il au JDD.

Le patron de la holding Fimalac (maison-mère de Webedia) a d'ailleurs obtenu l'accord des siens pour cette transaction philanthropique. L'ancien banquier, passé aussi par L'Oréal, souhaite ainsi aider les "moins chanceux" que lui.

"Vivre, c'est partager"

"J'ai choisi la solidarité" poursuit l'octogénaire. "Vivre, c'est partager. Je veux ouvrir des portes qui sont fermées aux autres. J'ai toujours construit des ponts. Jamais des murs."

"Je suis heureux de me rapprocher des patrons américains que j’estime" indique-t-il, rappelant ainsi la traditionnelle philanthrope des richissimes américains. Evidemment, le don est sans commune mesure: par exemple, Warren Buffett a cédé, depuis 2006, 37 milliards de dollars. Il est vrai que sa fortune est bien plus importante (85 milliards de dollars).

Ladreit de Lacharrière n'en reste pas moins un entrepreneur avisé. Son nom a récemment circulé lors de la bataille franco-française autour du groupe Lagardère puisqu'il est venu en aide à Arnaud Lagardère, en pleine bataille contre le fonds activiste Amber son allié Vincent Bolloré.

Thomas Leroy Journaliste BFM Business