BFM Business

La ville la plus riche du monde est….

Diliff - Wikimedia Commons - CC

Diliff - Wikimedia Commons - CC - Londres vue de la Tamise.

Le cabinet New World Wealth a publié ce mardi son classement annuel des villes les plus riches au monde. Londres prend la première place, juste devant New York. Une évaluation antérieure au Brexit. Paris se classe au 15ème rang.

"London calling", chantaient Les Clash en 1977. Il semble que la capitale britannique appelle avant tout l'argent. En effet, selon une étude publiée mardi 25 octobre par le cabinet sud-africain New World Wealth, la capitale britannique arrive en tête du classement les villes les plus riches du monde, palmarès arrêté à fin juin 2016.

Précisons d'emblée que cette société spécialisée dans les études de marché définit la richesse d'une ville comme la somme du patrimoine net de ses habitants, à savoir les biens immobiliers et les placements financiers. La valeur des monuments (il est vrai souvent inestimable) n'est donc pas incluse.

La première place de Londres menacée

La richesse totale détenue par les Londoniens dépasse ainsi les 2.700 milliards de dollars selon les estimations du cabinet, soit plus que le PIB français (2.421 milliards de dollars en 2015, selon la Banque mondiale). New World Wealth précise que la capitale britannique compte 357.000 millionnaires et 62 milliardaires. Soit trois de moins que sa dauphine au classement, New York (2.600 milliards de dollars). La grande pomme ne compte en revanche que 336.000 millionnaires.

Néanmoins, avec le Brexit, Londres a sans doute perdu son titre. Un mouchoir de poche séparait, en effet, la capitale britannique de New York lorsque l'évaluation a été opérée, à savoir en juin. Or depuis le référendum sur l'appartenance à l'UE, début juillet, la livre sterling a chuté de 17,5% face au dollar, dépréciant de facto la valeur en dollar du patrimoine des Londoniens.

Paris dans le top 15

Tokyo (2.200 milliards de dollars) vient compléter le podium. New World Wealth souligne que la capitale du Japon compte très peu de milliardaires (14) eu égard au nombre de ses millionnaires (272.000).

Et Paris dans tout cela? La capitale tricolore clôt de justesse le top 15, avec une fortune totale évaluée à 800 milliards de dollars. Ce qui la place derrière Bombay (14e avec 820 milliards) et Francfort (13e avec 830 milliards). Paris comptait fin juin 107.000 millionnaires et 28 milliardaires.

Le classement de Paris n'a toutefois rien de honteux quand on sait que, d'une part, la capitale française reste la troisième ville la plus riche d'Europe (après Londres et Francfort donc) et que bon nombre de grandes métropoles sont absentes du top 15. C'est le cas notamment de Séoul et Moscou, mais aussi, et surtout, de Zurich et Genève, deux villes réputées accueillir de grandes fortunes.

New World Wealth évalue également la richesse mondiale à 185.000 milliards de dollars, soit 2,5 fois le PIB mondial. Et le nombre de millionnaires à 13,3 millions dont 1.940 milliardaires.

L'Asie, terre de richesses

Au-delà du classement à proprement parler, la tendance que met en évidence New World Wealth est que l'Asie compte clairement de plus en plus de grandes fortunes (6 villes dans le top 15). La Chine place deux villes (Pékin et Shanghai) même trois si on rajoute Hong-Kong. De plus Shenzhen (620 milliards de dollars) et Hangzhou (380 milliards), deux villes qui comptent presque autant de milliardaires de Paris, ne sont pas loin. D'ailleurs, Pékin et Shanghai sont, avec Bombay, les trois villes dont la fortune a le plus augmenté sur 10 ans. Le cabinet s'attend à ce que le patrimoine des riches Chinois soit multiplié par 2,4 dans les 10 prochaines années. Pour l'Inde, le chiffre est de 2,5.

Ces résultats ne sont pas franchement surprenants. Dans son dernier "World Wealth report", le groupe de consulting Capgemini notait que la région Asie-Pacifique était désormais celle qui comptait le plus d'ultra-riches (individus dont le patrimoine dépasse un million de dollars, hors résidence principale, et biens de grandes valeurs, comme des voitures ou des paquebots) avec une fortune cumulée de 17.400 milliards de dollars. Et dans leur récent rapport sur les milliardaires, la banque UBS et le cabinet PwC expliquaient que l'Asie avait "créé" un nouveau milliardaire tous les trois jours en 2015! Ce grâce à la Chine puisque 70% des milliardaires asiatiques provenaient de l'empire du Milieu.

Néanmoins, il est fort probable que ces nouveaux riches venant d'Asie fassent en fait le bonheur…des États-Unis, du Canada et de l'Australie. Dans une autre étude publiée ce mois d'octobre, New World Wealth note que ces trois pays sont ceux qui ont vu le plus de millionnaires migrer sur leurs terres en 2015 (8.000 pour l'Australie, 7.000 pour les États-Unis, 5.000 pour le Canada). À l'inverse, la Chine a, elle, "perdu" 9.000 millionnaires l'an passé. Le cabinet notait alors que la grande tendance est que les millionnaires chinois partent vivre aux États-Unis, au Canada ou en Australie.

Le classement complet

1. Londres (2.700 milliards de dollars)

2. New York (2.600 milliards)

3. Tokyo (2.200 milliards)

4. La baie de San Francisco (1.900 milliards)

5. Pékin (1.800 milliards)

6. Shanghai (1.600 milliards)

7. Los Angeles (1.200 milliards)

8. Hong Kong (1.100 milliards)

9. Singapour (870 milliards)

10. Chicago (860 milliards)

11. Sydney (850 milliards)

12. Toronto (850 milliards)

13. Francfort (830 milliards)

14. Bombay (820 milliards)

15. Paris (800 milliards)