BFM Business

La Deutsche Bank garantit un prêt de 27,5 millions d'euros avec 125.000 meules de parmesan

Nueva Castelli est le premier exportateur italien de parmesan

Nueva Castelli est le premier exportateur italien de parmesan - MIGUEL MEDINA / AFP

La banque allemande a accordé un prêt de près de 30 millions d'euros à une entreprise italienne en contrepartie d'un stock de 125.000 meules de parmesan dont la valeur est tout de même estimée entre 70 et 90 millions d'euros.

C’est une première pour la Deutsche Bank. Lundi, la banque allemande a accordé un prêt de 27,5 millions d’euros à la société italienne Ambrosi, un producteur de fromage de Lombardie, avec pour garantie 125.000 meules de parmesan et grana padano, rapportent le quotidien Handelsblatt et Courrier international.

Cette aide devra permettre au patron de l’entreprise Ambrosi de "construire une nouvelle cave de fermentation pour la production de parmesan et de grana padano". De son côté, la Deutsche Bank, "en tant que plus grande banque étrangère d’Italie", indique avoir accepté cet accord compte tenu des relations "étroites" qu’elle entretient avec de nombreuses PME.

Entre 550 et 740 euros la meule

"Surtout, pendant l’actuelle crise pandémique, nous voulons aider nos clients à sécuriser et à développer leurs activités", a-t-elle expliqué. Soulignons tout de même que la banque prend peu de risque dans cette affaire sachant qu’une meule de parmesan vaut entre 550 et 740 euros. Autrement dit, elle a pour garantie un stock compris entre 70 et 90 millions d’euros.

Sans oublier que le parmesan a l’avantage d’être "un aliment relativement standardisé et de longue conservation", ce qui permet à la Deutsche Bank de pouvoir le revendre si Ambrosi ne respectait pas ses engagements.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco