BFM Business
Economie

La croissance allemande revue fortement à la baisse en 2021

Le Bundestag à Berlin, le 16 septembre 2021

Le Bundestag à Berlin, le 16 septembre 2021 - John MACDOUGALL © 2019 AFP

L'Allemagne ne pourrait connaître qu'une croissance de 2,4% en 2021 contre 3,7% selon quatre grands instituts à cause des pénuries qui pénalisent son industrie.

Les grands instituts économiques d'Allemagne vont nettement réduire leur prévision de croissance pour la première économie d'Europe cette année, de 3,7% à 2,4%, en raison de goulets d'étranglement dans les chaînes d'approvisionnement qui ralentissent la reprise post-COVID, ont déclaré mercredi à Reuters deux personnes au fait de cette décision.

Ces quatre instituts - le RWI à Essen, le DIW à Berlin, l'Ifo à Munich et l'IWH à Halle - doivent publier jeudi leur prévision conjointe. Ils vont en revanche relever de 3,9% à 4,8% leur prévision de croissance pour 2022 et projetteront une progression du produit intérieur brut (PIB) de l'Allemagne de 1,9% en 2023, ont dit les deux sources.

Le PIB allemand a chuté de 4,6% l'an dernier en raison de la crise du coronavirus. Des statistiques officielles publiées la semaine dernière ont montré que les exportations allemandes avaient baissé en volume de manière inattendue en août, pour la première fois en 15 mois, les perturbations dans les chaînes d'approvisionnement internationales continuant de freiner l'économie mondiale.

Cette semaine le FMI a revu lui aussi à la baisse ses prévisions de croissance pour l'Allemagne à 3,1% contre 3,6% dans sa précédente estimation. Le pays fait figure d'exception dans la zone euro qui devrait croître de 5% cette année (+0,4 point par rapport à l'estimation de juillet) grâce notamment aux bonnes performances de la France (+6,3%) et de l'Italie (+5,8%).

Le gouvernement allemand doit lui aussi publier de nouvelles prévisions économiques ce mois-ci. Il s'attend pour l'instant à une croissance de 3,5% cette année et de 3,6% l'an prochain. Les chiffres officiels du PIB allemand pour le troisième trimestre seront publiés le 29 octobre.

Frédéric Bianchi avec Reuters