BFM Eco

L'opérateur espagnol Renfe veut lancer des TGV Lyon-Marseille fin 2021

La Renfe exploitera des trains similaires au TGV Atlantique, construits par Alstom,

La Renfe exploitera des trains similaires au TGV Atlantique, construits par Alstom, - Renfe

La compagnie nationale espagnole de chemins de fer Renfe veut lancer des TGV, soit cinq allers-retours par jour entre Lyon Part-Dieu, Avignon, Aix-en-Provence et Marseille Saint-Charles à partir de décembre 2021.

La concurrence à venir sur les lignes intérieures de TGV de la SNCF montre le bout du nez. La Renfe espagnole envisage de faire rouler des TGV sur cinq allers-retours par jour entre Lyon Part-Dieu, Avignon TGV, Aix-en-Provence TGV et Marseille Saint-Charles à partir du 13 décembre 2021, et pendant trois ans, selon une notification publiée ce mercredi par l'Autorité de régulation des transports (ART).

La Renfe exploitera des trains similaires au TGV Atlantique, construits par Alstom, selon ce document. La compagnie espagnole avait annoncé en juillet 2019 son projet de se lancer sur le marché français, mais sans dire quand elle comptait débuter ses opérations.

La Renfe répond à la SNCF qui veut lancer des Ouigo en Espagne

Elle avait seulement précisé qu'elle ne desservirait pas Paris dans un premier temps à cause des "difficultés techniques" et des "conditions imposées". La compagnie espagnole répond ainsi à son homologue française SNCF, qui veut lancer à partir de décembre des TGV low-cost de type Ouigo en Espagne.

Le collège de l’Autorité de régulation des transports avait auditionné, fin janvier 2020, les entreprises ferroviaires européennes Thello (Italie), Renfe (Espagne) et Arriva (Allemagne). Celles-ci avaient annoncé ou déclaré leur intérêt pour opérer, en France, des services de transport ferroviaire de voyageurs, ouverts à la concurrence à partir de fin 2020.

Les Intercités Nantes-Lyon et Nantes-Bordeaux ouverts à la concurrence

En janvier 2020, le gouvernement a par ailleurs lancé le processus d'ouverture à la concurrence des trains Intercités. Un appel à candidatures avait été publié pour l'exploitation des lignes Nantes-Lyon et Nantes-Bordeaux pendant dix ans, à partir du début 2022.

F.B avec AFP