BFM Business

L'opérateur espagnol Cellnex va acquérir 10.500 sites de télécommunication en France

Une antenne de télécommunication

Une antenne de télécommunication - FABRICE COFFRINI / AFP

L'accord, qui "devra obtenir" le feu vert de l'Autorité de la concurrence, prévoit un investissement initial d'environ 5,2 milliards d'euros, a indiqué Cellnex dans un communiqué.

Le groupe espagnol Cellnex, spécialisé dans les infrastructures pour les réseaux télécoms, a annoncé mercredi un "accord d'exclusivité" avec Altice France (propriétaire de BFM Business et BFMTV) et Starlight Holdco pour l'acquisition de l'entreprise Hivory, qui détient 10.500 sites de télécommunication en France, avec pour principal client SFR.

L'accord, qui "devra obtenir" le feu vert de l'Autorité de la concurrence, prévoit un investissement initial d'environ 5,2 milliards d'euros, a indiqué Cellnex dans un communiqué.

Avec l'acquisition d'Hivory, "nous travaillerons en France avec trois des grands opérateurs de téléphonie mobile (SFR, Bouygues Telecom, Free, NDLR), favorisant ainsi le partage d'infrastructures(...), ce qui contribuera d'une part à l'atteinte des objectifs des acteurs du secteur concernant la couverture numérique du territoire avec l'élimination des zones blanches et, d'autre part, à l'extension efficace et fluide de la 5G", a ajouté Tobias Martinez, directeur général de Cellnex.

Après sa prochaine assemblée générale prévue fin mars, Cellnex prévoit également de réaliser une augmentation de capital entièrement souscrite pouvant aller jusqu'à 7 milliards d'euros, afin de financer "des projets de développement du groupe dans les 18 mois à venir".

L'appétit de Cellnex

Alors que de nombreux opérateurs européens se sont délestés de leurs actifs pour financer leurs investissements ou leurs besoins de liquidités à court terme, des groupes spécialisés, à l'image de Cellnex, se sont précipités pour multiplier les acquisitions dans ce domaine.

La firme basée à Barcelone a déboursé 10 milliards d'euros en novembre dernier pour acquérir les 24.600 tours mobiles de l'opérateur CK Hutchinson à travers le Royaume-Uni, l'Irlande, l'Autriche, la Suède et le Danemark.

Le groupe espagnol avait également fait l'acquisition en 2019 du réseau de pylônes du groupe Iliad (maison mère de Free) en France et en Italie pour deux milliards d'euros, lui permettant de renforcer sa part de marché sur ces deux pays.

Cellnex gère aujourd'hui un parc total de 120.000 sites de télécommunications dans 11 pays, ce qui en fait l'un des principaux acteurs de ce secteur en développement au niveau européen.

T.L avec AFP