BFM Business

L'inflation repart très légèrement en France à cause des prix des cigarettes

Un supermarché

Un supermarché - AFP

Les prix à la consommation ont légèrement augmenté en mai avec la hausse du tabac et des services. Cette inflation est cependant compensé par le repli des prix des produits manufacturés et de l'énergie.

L'inflation a très légèrement augmenté en mai. Sur un an, les prix à la consommation affichent une hausse de 0,4%, a indiqué l'Insee vendredi. L'institut national de la statistique a ainsi revu un peu à la hausse son estimation provisoire publiée fin mai qui évaluait l'inflation à 0,2% en mai, après 0,3% en avril.

Selon l'Insee, cela "résulte d'une accélération des prix des services et du tabac, en partie compensée par une accentuation de la baisse des prix de l'énergie et des produits manufacturés et un ralentissement de ceux des produits alimentaires".

L'inflation de l'alimentaire un peu moins forte

Ainsi, sur un an, les prix des services ont nettement augmenté (+1,2% en mai, contre +0,6% en avril), tirés par le rebond des prix des services de transports, en particulier dans le transport aérien, tout comme les prix des services de communication.

A l'inverse, les prix de l'énergie ont encore reculé de 11% en mai, après -8,8% en avril, "soit leur plus forte baisse depuis octobre 2009"

La hausse des prix alimentaires (+3,5%) est, elle, moins forte que celle observé en avril, les prix des produits frais étant "un peu moins dynamiques", note l'Insee.

Enfin, l'indice des prix à la consommation harmonisé, qui sert de base de comparaison au niveau européen, "augmente de 0,4%" en mai, comme en avril. Sur un mois, il "est en hausse de 0,2% (...) après une stabilité le mois précédent".

F.B. avec AFP