BFM Business

Paris en ligne: niveau record des paris au troisième trimestre

Un partenariat commercial existe avec L'Équipe au terme duquel les applis du groupe média sportif feront la promotion des sites de paris sportifs du PMU.

Un partenariat commercial existe avec L'Équipe au terme duquel les applis du groupe média sportif feront la promotion des sites de paris sportifs du PMU. - Loïc Venance-AFP

Le marché des paris en ligne a repris à fin septembre avec un chiffre d'affaires en hausse de 25%. Ce dynamisme repose essentiellement sur les paris en ligne qui ont atteint 1,6 milliard d'euros.

Le marché des jeux en ligne a enregistré un "redressement spectaculaire" au troisième trimestre, tiré par un volume record de mises dans les paris sportifs en ligne, indique mercredi l'Autorité nationale des jeux (ANJ).

Après un deuxième trimestre de perte d'activité dû à l'arrêt des compétitions sportives, le marché des jeux en ligne a repris de plus belle à fin septembre, son chiffre d'affaires progressant de 25% par rapport au trimestre précédent.

Il retrouve même "un niveau significativement supérieur à celui qui était le sien avant la crise sanitaire", avec un chiffre d'affaires en progression de 17% sur an et une hausse de 29% du nombre de joueurs, soit 2,7 millions de joueurs, précise l'ANJ dans un communiqué.

Ce dynamisme tient essentiellement au volume record de mises enregistré sur les paris en ligne, soit 1,6 milliard d'euros représentant le niveau "le plus élevé mesuré sur un trimestre depuis dix ans". Par rapport à l'an dernier, cela représente une progression de 49%.

Conséquence, "le segment des paris sportifs redevient l'activité dominante du marché des jeux en ligne" avec un chiffre d'affaires de 228 millions d'euros au troisème trimestre, constate l'ANJ.

1 milliard d'euros de mises

L'autorité relève un niveau de dépense moyenne par joueur en baisse de 22%, à 104 euros, mais parallèlement une forte hausse de 37% du nombre de joueurs, particulièrement chez les 18-24 ans dont le nombre a plus que doublé entre le deuxième et le troisième trimestre.

Les paris sur les matches et compétitions de football sont au coeur de cette montée en puissance, représentant "64% de l'activité pour un total de plus d'1 milliard d'euros de mises", souligne la jeune Autorité nationale des jeux, née à la fin juin.

"La finale de la Ligue des Champions entre le Paris Saint-Germain et le Bayern Munich devient la seconde rencontre sportive à concentrer le plus d'enjeux depuis l'ouverture du marché avec plus de 31 millions d'euros de mises", seulement devancée par la finale de la Coupe du Monde de football 2018 avec 38,5 millions d'euros de mises, précise-t-elle.

Les paris hippiques ont eux aussi fortement augmenté leurs recettes sur le trimestre (+34% en un an) générant également un montant record de mises sur le trimestre, soit 363 millions d'euros.

Le poker en ligne suit cette tendance, son chiffre d'affaires augmentant de 36% à 90 millions d'euros sur la période. Au total, sur les neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires du marché des jeux en ligne a atteint 1,2 milliard, d'euros en progression de plus de 11% en un an.

PS avec AFP