BFM Business

Une entreprise japonaise offre 6 jours de congés en plus aux non-fumeurs

Des employés de cette société de marketing s'étaient plaints de travailler davantage que leurs collègues fumeurs. La direction leur octroie des jours de congés supplémentaires.

Au pays du travail acharné, il semble que prendre une pause cigarette ne soit pas très bien vu. Ainsi, le patron d'une entreprise japonaise de marketing appelée Piala Inc. a dû faire face à la grogne de ses salariés qui estimaient travailler plus que leurs collègues fumeurs.

"Un de nos employés non-fumeur a mis un message dans la boite à suggestion plutôt cette année, disant que les pauses des fumeurs causaient des problèmes", explique au Telegraph, Hirotaka Matsushima, un porte-parole de l'entreprise. "Notre directeur général a vu le commentaire et a accepté de donner des vacances pour compenser", poursuit-il.

Il convient tout de même de préciser que l'entreprise en question se situe au 29e d'un immeuble tokyoïte, ce qui fait que la pause cigarette dure en moyenne 15 minutes.

Une recette efficace

Le but avéré du patron de cette entreprise est d'inciter les fumeurs à arrêter la cigarette. Pourtant on peut penser que ce "cadeau" offert aux non fumeurs sera peu productif. Car les salariés japonais sont connu pour ne pas prendre les jours de congés auxquels ils ont droit en dehors des jours fériés.

Selon un sondage mené par le ministère japonais du Travail en 2013, les Japonais n'utilisent ainsi que 9 des 18,5 jours qui leur sont, en moyenne, accordés.

Mais il faut croire que les temps changent. Sur les 120 employés que l'entreprise compte, pas moins de 30 auraient déjà utilisé un de ces six jours de congés en plus. Ainsi Hirotaka Matsushima qui dit en avoir profité pour emmener sa famille dans une station thermale pendant quelques jours. Selon lui, l'idée de son patron fonctionnerait puisque plusieurs employés auraient déjà arrêté de fumer depuis la mise en place de cette mesure.

J.M.