BFM Business

Un patron américain otage de ses salariées chinoises

Chip Starnes est retenu en otage depuis vendredi 21 juin dans son usine.

Chip Starnes est retenu en otage depuis vendredi 21 juin dans son usine. - -

Un patron américain est, depuis vendredi 21 juin, retenu en otage par...ses ouvrières chinoises. En cause, une délocalisation programmée en Inde. Explications.

Un patron retenu en otage dans son usine, cela arrive. Mais ce n'est pas souvent qu'un patron américain soit retenu en otage dans son usine en Chine !

Chip Starnes dirige une usine de fournitures médicales dans la banlieue de Pékin. Depuis vendredi 21 juin, il est retenu dans l'usine par ses ouvrières. L'usine compte une centaine de salariés, essentiellement des femmes.

La crise a commencé quand il a décidé de licencier une douzaine d'entre elles en leur accordant des indemnités. Immédiatement, les autres ouvrières ont demandé les mêmes indemnités tout en continuant à travailler.

Une délocalisation en Inde à l'origine de la crise

Depuis vendredi, c'est l'impasse. Le patron demande juste le droit de rentrer chez lui changer de chemise, mais il ne peut pas.

Il se dit très déçu par l'attitude des autorités chinoises, qui laissent toute latitude aux ouvrières avec la bénédiction du syndicat local.

Mais le fond du problème réside apparemment dans sa décision de délocaliser une partie de son activité en Inde. Un pays où la main d'œuvre est moins chère et moins revendicative.

Jean Bernard Cadier et correspondant à New York