BFM Business

Quand les Chinois relancent l'économie japonaise

Le Japon veut attirer les touristes.

Le Japon veut attirer les touristes. - Kazuhiro Nogi - AFP

Les touristes chinois affluent en masse dans l'archipel nippon. Et leurs dépenses ont un impact non négligeable sur l'activité économique du Japon qui a connu un net rebond en mars.

Les Japonais peuvent dire merci aux Chinois. Le Japon a en effet enregistré un solde commercial positif en mars, porté par la chute des prix du pétrole et la vigueur des exportations. Mais surtout, le secteur des services décolle, grâce notamment à un afflux de touristes chinois sur les plages de l'archipel. Et le phénomène est suffisamment significatif pour transparaître assez clairement dans les chiffres. Depuis plusieurs mois, le Japon est devenu une des destinations favorites des touristes chinois.

Des visiteurs attirés par les lagons bleu turquoises de l'Ile d'Okinawa. Un petit paradis tropical, tout en palmiers, qui est un peu la riviera des Japonais en vacances. Si le principal moteur de l'archipel a toujours été le tourisme, il tourne à plein régime, dopé aussi par le net affaiblissement du yen, qui augmente le pouvoir d'achat des étrangers.

"Japan is back"

Et les touristes affluent en masse aussi dans l'ensemble du pays, attirés par une politique très volontariste. En juin 2013, le gouvernement Abe a lancé son plan "Japan is back", en se donnant pour objectif de dépasser les 30 millions de visiteurs étrangers à l'horizon 2030.

Quelques décisions concrètes ont été prises: assouplissement des conditions d'attribution de visas ou encore l'aménagement des infrastructures et des transports. Et cela commence à porter ses fruits.

En un an, le pays a accueilli 58% de touristes étrangers supplémentaires. De quoi stimuler le secteur des services japonais: restaurants et autres boutiques de luxe ont tourné à plein régime.

Sidonie Watrigant