BFM Business

Ce train japonais va aussi vite qu'un avion

Cela fait plus de 50 ans que le Japon travaille sur ce train.

Cela fait plus de 50 ans que le Japon travaille sur ce train. - Toru Yamanaka - AFP

Train à sustentation magnétique, le Maglev a franchi ce mardi un nouveau record à 603 kilomètres à l'heure, une vitesse supérieure à celle des ATR, les avions de ligne à turbopropulseurs fabriqués à Toulouse.

Ce train japonais a explosé le record de notre TGV national. Le "Maglev", qui circule en lévitation sur un rail, a roulé ce mardi pendant un tout petit peu plus de 10 secondes les 603 kilomètres par heure. L'exploit est d'autant plus impressionnant que le train et ses sept wagons ont atteint cette incroyable vitesse dans un tunnel situé sur la ligne spéciale longue de 42,8 kilomètres qui sert aux essais du prototype. Pour mémoire, le record sur rail a été atteint en 2007 par un TGV d'Alstom qui avait atteint les 574,8 km/h.

L'objectif à terme pour ce nouveau champion de la vitesse ferroviaire, c'est bien sûr de proposer des voyages ultra-rapides à travers le pays. Cela fait déjà plus de 50 ans que la Japon travaille sur le train à sustentation magnétique. En clair, deux gros aimants qui se repoussent et permettent d'atteindre des vitesses incroyables grâce à l'absence de frottement.

Investissements colossaux

Mais le véritable objectif est de pouvoir transporter des passagers à une vitesse de croisière de 500 km/h. Son exploitant, Central Japan Railway, promet d'assurer le trajet Tokyo-Nagoya (286 kilomètres) en 40 minutes. De quoi ridiculiser les trains classiques qui peinent à dépasser les 300 km/h en usage commercial. A titre de comparaison, les ATR, des avions à turbopropulseurs fabriqués à Toulouse, affichent une vitesse de croisière à peine inférieure: 550 km/h.

Déjà en novembre dernier, la compagnie japonaise avait testé ce même train avec une centaine de passagers à son bord. Ils avaient alors parcouru l'intégralité du tronçon à 500 km/h.

Tokyo-Osaka en 1 heure et 7 minutes

Les passagers qui veulent réserver leur billet devront se montrer patients. Ce ne sera pas avant 2027! Les investissements en termes d'infrastructures sont colossaux. 42,5 milliards d'euros rien que pour le premier tronçon entre la gare tokyoïte de Shinagawa et Nagoya, où se trouve le siège de Toyota.

Baptisée "Linear chuo Shinkansen", la ligne doit être, d'ici à 2045, prolongée jusqu'à Osaka, situé à 153 kilomètres plus au sud. Il ne faudra plus alors que 1 heure et 7 minutes pour rallier les deux plus grandes villes de l'archipel. Bien moins que le temps nécessaire pour parcourir la même distance en avion.

Jean-Baptiste Huet