BFM Business

Pourquoi les marchés paient pour financer la France

Pour la première fois cet été, la France s'est financée à des taux négatifs

Pour la première fois cet été, la France s'est financée à des taux négatifs - -

C'est une première historique. La France emprunte en ce moment à des taux négatifs. Elle a rejoint l'Allemagne dans le club très fermé des pays à rendement négatif.

Des investisseurs prêts à payer pour financer l'Etat français, ça paraît totalement improbable et pourtant c'est ce qui se passe. Cet été, pour la première fois de son histoire, l’Hexagone s’est financé sur les marchés à des taux inférieurs à 0%.

Concrètement, quelqu'un qui achète un bon du Trésor à 1000 euros, à un taux négatif de 0,005%, récupérera à l'échéance 999,95 euros. Donc un peu moins que sa mise.

La France gagne de l'argent en empruntant

L'explication tient en quelques mots : la France est considérée comme l'une des rares valeurs refuge au sein d'une zone euro très chahutée. C'est une prime à la sécurité. C'est un peu comme si l'investisseur louait un coffre-fort pour mettre son argent à l'abri.

Ainsi, l'Etat français y gagne de l'argent. Un exemple : la France a levé la semaine dernière 4 milliards d'euros à un taux négatif de 0,015%. Ça lui a rapporté 600 000 euros. Une bouffée d'oxygène inespérée. Bercy pensait emprunter cette année à un taux moyen d'1,4% pour ses titres à court terme.

Caroline Morisseau