BFM Business

Pourquoi l'État fédéral a dû verser 6 millions de dollars à Donald Trump

Donald Trump dispose de sa propre flotte d'avions qu'il a largement utilisée pour battre campagne d'un bout à l'autre des États-Unis.

Donald Trump dispose de sa propre flotte d'avions qu'il a largement utilisée pour battre campagne d'un bout à l'autre des États-Unis. - Mandel Ngan - AFP

Disposant de sa propre flotte d'avions, Donald Trump n'a pas eu recours aux services de l'État durant la campagne à la différence d'Hillary Clinton. Pour qu'il y ait équité de traitement, 6 millions de dollars lui ont donc été remboursés.

"Je pourrais être le premier président qui gagne de l'argent durant une élection". Prononcée en 2000 dans le magazine Fortune, cette phrase de Donald Trump s'est avérée prémonitoire. À l'époque, le président-candidat songeait déjà à se présenter à l'élection mais sous les couleurs du Reform Party, un mouvement politique populiste né dans les années 90.

Et comment comptait-il gagner de l'argent grâce à sa campagne électorale? Jouant de sa notoriété de potentiel candidat, il écumait le pays en compagnie de Tony Robins, un fameux coach américain avec lequel il comptait multiplier les conférences sur le développement personnel. Chacune étant rémunérée 1 million de dollars.

Pas de conférence rémunérée cette année pour le candidat républicain mais une surprenante autre source de revenus. Les services secrets américains ont en effet versé 6 millions de dollars à l'équipe de campagne de Donald Trump, rapporte le site Politico. Sans pour autant déroger aux règles du financement de la campagne. Et la raison en est simple: c'est parce que Donald Trump est déjà très riche.

Avec une fortune estimée à 3,7 milliards de dollars, le président élu américain dispose de sa propre compagnie aérienne privée, TAG Air Inc. Or durant la campagne c'est à bord de son Boeing 757 noir et rouge ou de son jet Cessna que le milliardaire a fait campagne.

-
- © AP

Or rares sont les candidats à l'élection présidentielle à posséder leur propre flotte d'avions. Et vu la taille des États-Unis, le budget déplacement est colossal durant une campagne présidentielle. C'est pourquoi l'État fédéral prend en charge ces dépenses. Ainsi les déplacements en avion de la candidate démocrate ont été assumés par les services secrets américains. Pour respecter l'équité, la somme de 6 millions de dollars a donc été versée aux comptes de campagne de Donald Trump en accord avec la commission de campagne, la FEC. Une somme qui s'ajoute au coût de protection du candidat par l'État, soit 2,74 millions de dollars. La même somme a été dépensée pour Hillary Clinton. 

Le milliardaire Donald Trump s'est-il pour autant enrichi durant la campagne comme il le clamait en 2000, un brin provocateur? Certainement pas. S'il semble d'abord que ses affaires aient pâti de sa candidature, les 6 millions de dollars de défraiement des services secrets ne représentent qu'une petite partie des sommes engagées personnellement par le candidat durant la campagne. Donald Trump aurait dépensé entre 50 et 60 millions de dollars de ses propres deniers pour accéder à la présidence américaine.

Malgré cela, il accusait un important retard sur la candidate démocrate. Trump a en effet dépensé 238,9 millions de dollars pour faire campagne selon la FEC contre 450,6 millions pour Clinton. Ce qui au passage est moins qu'en 2012 puisqu'Obama avait alors dépensé 631 millions de dollars et son concurrent Mitt Romney 361 millions.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco