BFM Business

Plus de 300 morts au Chili après le séisme, série de tusnamis

Une passerelle effondrée au-dessus de l'autoroute à Curico, dans le centre du Chili. Le séisme qui a frappé le pays samedi, l'un des plus puissants depuis un siècle, a fait plus de 300 morts et a été à l'origine d'alertes au tsunami dans plusieurs pays de

Une passerelle effondrée au-dessus de l'autoroute à Curico, dans le centre du Chili. Le séisme qui a frappé le pays samedi, l'un des plus puissants depuis un siècle, a fait plus de 300 morts et a été à l'origine d'alertes au tsunami dans plusieurs pays de - -

CONCEPCION, Chili - L'un des plus puissants tremblements de terre depuis un siècle a fait plus de 300 morts samedi dans le centre-sud du Chili, et...

CONCEPCION, Chili (Reuters) - L'un des plus puissants tremblements de terre depuis un siècle a fait plus de 300 morts samedi dans le centre-sud du Chili, et déclenché des alertes au tsunami dans plusieurs pays de la bordure asiatique et océanique du Pacifique, notamment au Japon et aux Kouriles.

Le séisme, de magnitude 8,8 sur l'échelle de Richter, a frappé samedi à 03h34 locales (06h34 GMT), soit en pleine nuit, détruisant des habitations et des ponts autoroutiers.

A Conception, ville de 670.000 habitants proche de l'épicentre, une douzaine d'immeubles ont pris feu et les secouristes ont retiré 22 corps des décombres d'une tour de 15 étages qui s'est effondrée comme un château de cartes.

La capitale Santiago, à 320 km au nord de l'épicentre, a elle aussi été sérieusement touchée. L'aéroport international, qui a subi des dégâts, a été fermé pour au moins 24 heures. Des véhicules renversés étaient éparpillés sous un pont détruit de Santiago. Le téléphone et l'électricité étant coupés, il était difficile d'évaluer l'étendue exacte des dégâts.

Selon l'institut géologique américain (USGS), le tremblement de terre, qui a été très long - certains ont parlé de deux à trois minutes - a eu pour épicentre un point à 115 km au nord-est de Conception, à une profondeur de 35 km.

Il s'agit du cinquième plus puissant séisme depuis 1900. En regard de sa violence, il a fait relativement peu de victimes, si l'on s'en tient au dernier bilan. Le tremblement de terre qui a ravagé le 12 janvier une partie de Haïti était de magnitude 7 et a fait plus de 200.000 morts, 300.000 blessés et 1,5 million de sans-abri.

Les autorités chiliennes ne s'attendent pas à ce que le bilan des victimes évolue dans des proportions importantes, et un chercheur de l'USGS a attribué le bilan relativement limité à la qualité des constructions antisismiques au Chili.

Le séisme va néanmoins porter un coup aux infrastructures du Chili, premier producteur mondial de cuivre et qui compte parmi les pays les plus stables et développés d'Amérique latine. Codelco, le premier producteur de cuivre au monde, a suspendu l'activité de ses mines Teniente et Andina, mais n'a pas fait état de gros dégâts et a dit s'attendre à une reprise de l'activité "dans les heures à venir".

ALERTES AU TSUNAMI

Le travail a également cessé dans les mines de cuivre de Los Bronces et d'El Soldado. En revanche, la plus grande mine de cuivre du Chili, Escondida, fonctionnait normalement. Le Chili produit 34% du cuivre dans le monde et les mines sont concentrées dans le nord, loin de l'épicentre.

"Cela va être un coup sérieux pour les infrastructures du pays, des dégâts importants ont été causés aux routes et aux aéroports, dont l'activité est maintenant suspendue, aux ports et aussi au logement", a dit le président élu Sebastian Pinera.

Le séisme a stoppé les activités de deux raffineries de pétrole. Selon le gouvernement, 500.000 logements ont subi des dégâts sérieux.

La présidente sortante, Michelle Bachelet, a déclaré qu'un important raz-de-marée avait atteint les îles Juan Fernandez, au large du Chili, où était resté bloqué au XVIIIe siècle le marin écossais Alexander Selkirk, dont les aventures ont inspiré Daniel Defoe pour son roman "Robinson Crusoë". Quatre personnes ont péri et 13 autres étaient portées disparues dans cet archipel du fait du tsunami.

Des vagues d'une envergure exceptionnelle se sont abattues aussi sur les îles Galapagos (Equateur), où les habitants ont reçu pour consigne de se regrouper en zone surélevée.

Dans le port chilien de Talcahuano, non loin de Conception, des installations portuaires ont été gravement endommagées par un tsunami. Des bateaux de pêche ont rompu leurs amarres et se sont retrouvés dérivant en mer. Dans les rues de la ville, inondées, flottaient des conteneurs.

Des alertes au raz-de-marée ont été diffusées dans tout le Pacifique, y compris dans l'Etat américain d'Hawaï, au Japon et en Russie.

Le Japon attendait dimanche des vagues de trois mètres, voire plus, dans sa partie nord, notamment sur les côtes de Hokkaido. En 1960, un terrible séisme de magnitude 9,5, survenu là aussi au Chili, avait provoqué un raz-de-marée dévastateur à Hokkaido, y faisant 140 morts ou disparus.

La Russie s'attendait à ce que des vagues de deux mètres déferlent sur les côtes de ses îles Kouriles, en Extrême-Orient.

LE SOUVENIR DE MAI 1960

Un tsunami de faible ampleur a touché les côtes de la Nouvelle-Zélande et de l'Australie, où l'on ne signalait pas de dégâts majeurs. La vague a touché les îles de Polynésie française vers 15h50 GMT dans l'archipel des Gambier mais n'aurait fait aucun dégât.

Bachelet a indiqué que les habitants des régions côtières de l'île chilienne de Pâques avaient été évacués vers l'intérieur des terres.

Le séisme de samedi a ébranlé des immeubles jusque dans les provinces argentines de Mendoza et de San Juan. De fortes répliques ont secoué la région côtière du Chili, de Valdivia, au sud, jusqu'à Valparaiso, 800 km au nord.

A Conception, des habitants ont pillé des pharmacies et un silo à grains éventré par le séisme.

Au moins 269 détenus ont profité du séisme pour faire la belle, à 450 km au sud de Santiago, a rapporté la police. Vingt-huit détenus ont été repris et trois blessés.

Le président Barack Obama a téléphoné à Michelle Bachelet et a fait savoir que les Etats-Unis se tenaient prêts à venir en aide au Chili.

En mai 1960, le Chili avait été frappé par un tremblement de terre sans précédent depuis le début du siècle. Ce séisme, d'une magnitude de 9,5, avait dévasté la ville de Valdivia, dans le centre-sud, tuant 1.655 personnes et déclenchant un tsunami qui avait été ressenti jusqu'à Hawaï, au Japon et aux Philippines.

Mario Naranjo, Helen Popper, Kevin Gray, version française Marine Pennetier, Philippe Bas-Rabérin et Eric Faye