BFM Business

Pétrole: le Congo pourrait voir sa production quadrupler

Le gisement pourrait produire jusqu'à plus d'un milliard de mètres cubes d'hydrocarbures, dont 359 millions de barils de pétrole, soit 983 000 barils par jour.

Le gisement pourrait produire jusqu'à plus d'un milliard de mètres cubes d'hydrocarbures, dont 359 millions de barils de pétrole, soit 983 000 barils par jour. - -

Deux sociétés d'exploitation ont présenté samedi les caractéristiques du premier gisement onshore de pétrole découvert dans la région de la Cuvette au nord du Congo. Un gisement qui aurait la capacité de quasiment quadrupler la production du pays.

Il se nomme « Delta de la Cuvette » et s'étend sur une superficie de 9 392 mètres carrés. Il ? C'est un gisement dont les spécificités ont été présentées samedi 10 août à Oyo, la ville natale du président Denis Sassou Nguesso.

Dans le détail, le gisement en question possède quatre puits dont l'un se trouve, selon la Société africaine de recherche pétrolière et distribution (SARPD-oil) et l'entreprise PEPA chargées de son exploitation, en perforation depuis mars dernier.

983 000 barils par jour

Au regard des premières études de prospection menées, ce gisement pourrait visiblement produire jusqu'à plus d'un milliard de mètres cubes d'hydrocarbures, dont 359 millions de barils de pétrole, soit 983 000 barils par jour, estime Mohamed Rahmani, directeur marketing de SARPD-OIL. Lequel précise que « la part de l'État congolais », devrait atteindre « 35% » compte tenu d'un accord de partage de production.

Pour l'heure, le gisement reste en phase de perforation et non de production, soulignent des spécialistes locaux. Pour autant, Albert Boukoulou Matondo, ingénieur forage sénior sur le gisement découvert, celui du « Delta de la Cuvette » constitue une véritable manne. « Je peux confirmer qu'on a traversé des zones réservoir imprégnées avec des hydrocarbures. C'est un puits d'exploration pure ».

« Renforcer l'indépendance énergétique du Congo »

Selon les estimations officielles, le Congo produit actuellement 350 000 barils de pétrole par jour. Il se hisse ainsi au troisième rang des pays producteurs d'Afrique subsaharienne, loin derrière le Nigeria et l'Angola. D'où le fait que président Denis Sassou Nguesso se félicite de l'opération. Lui qui s'avère, justement, originaire de la région.

« C'est une nouvelle qui nous réjouit tous », a-t-il déclaré. « Car c'est le résultat d'un long processus qui a commencé dans les années 80... ». Un processus qui devrait, tel que le souligne Claude Wilfrid Etoka, l'homme d'affaires congolais qui dirige les deux sociétés d'exploitation et proche du président Denis Sassou Nguesso, permettre de « renforcer l'indépendance énergétique du Congo ». Et de conclure : « Tel est le rôle que doit jouer le Delta de la Cuvette ».