BFM Business

"On se fait peur" avec les risques de récession, juge l'économiste Christian de Boissieu

Invité sur BFM Business, le vice-président du Cercle des économistes est revenu sur les grandes tendances à venir pour l'année 2020. "La récession mondiale a été évitée et sera évitée" l'année prochaine, prédit-il.

La crise n'aura pas eu lieu. Malgré les craintes sur les marchés, fin 2018, malgré des signaux de l'économie américaine qui sont parfois passés au rouge, malgré le ralentissement de la croissance chinoise... "Je pense que la récession mondiale a été évitée et sera évitée pour 2020" résume Christian de Boissieu, le vice-président du Cercle des économistes, invité sur le plateau de "12H, l'Heure H" ce jeudi sur BFM Business. Et de faire un petit mea culpa.

"Je trouve qu'on a toujours tendance à exagérer (…) On se fait peur" avec la menace d'une récession, souligne-t-il.

La guerre commerciale s'est apaisée, le Brexit a finalement été voté, les marchés ont battu de nouveaux records… Le monde économique respire un peu mieux en cette fin d'année. "Il y avait des craintes, elles sont encore sur la table pour partie", tempère néanmoins Christian de Boissieu, qui prévoit une croissance plate pour les années à venir. "On est abonné pour deux ou trois ans à 3% de croissance mondiale et peut-être à 2% de croissance américaine" explique-t-il.

Et si cela ne monte pas plus haut, c'est aussi parce que la Chine ralentit. "On est dans le scénario de soft landing, d'atterrissage en douceur de la Chine, mais d'atterrissage quand même" souligne l'économiste. "On n'est pas à la veille d'un récession chinoise (…) mais les conséquences pour économie mondiale sont importantes." Sans compter que l'Inde, l'autre mastodonte asiatique, voit son activité ralentir aussi. Résultat : "Une croissance américaine à 2%, une Europe pas terrible. (…) On ne voit pas où sont les locomotives dans l'économie mondiale aujourd'hui" indique-t-il.

Les prévisions de croissance en 2020 par le FMI

Croissance mondiale : 3,4 %
Etats-Unis : 1,7 %
Chine : 6 %
Inde : 7 %
Union européenne : 1,4 %
France : 1,3 %
Allemagne : 1,2 %

Thomas Leroy