BFM Business

Les États-Unis renoncent vraiment au libre-échange transpacifique

Robert Lighthizer, représentant américain pour le Commerce, dit que les États-Unis "ne vont pas changer (leur) décision" de se retirer du TPP.

Robert Lighthizer, représentant américain pour le Commerce, dit que les États-Unis "ne vont pas changer (leur) décision" de se retirer du TPP. - Hoang Dinh Nam - AFP

Le représentant américain pour le Commerce, Robert Lighthizer, a assuré ce dimanche que les États-Unis ne reviendraient pas dans le TPP, ce traité de libre-échange avec l'Asie du sud-est signé sous Obama.

Les États-Unis ne reviendront pas dans le partenariat transpacifique (TPP), a déclaré dimanche le représentant spécial américain pour le Commerce, Robert Lighthizer, alors que les 11 autres pays signataires promettaient de ressusciter le vaste traité de libre-échange.

Les États-Unis "se sont retirés du TPP et ils ne vont pas changer cette décision", a déclaré Robert Lighthizer à la presse lors d'une rencontre au Vietnam des ministres du Commerce de l'Asie-Pacifique.

Négocié sous la présidence de Barack Obama, qui avait fait de la région Asie-Pacifique l'une de ses priorités géostratégiques et économiques, le TPP avait été conclu en 2015 après d'âpres négociations par 12 pays représentant 40% de l'économie mondiale.

Le TPP, contrepoids à l'influence de la Chine

En janvier, Donald Trump a abandonné abruptement cet accord vu comme un contrepoids à l'influence croissante de la Chine, dans le cadre de ses politiques protectionnistes visant à sauver des emplois américains menacés selon lui par le libre-échange.

Les 11 autres signataires ont décidé à Hanoï de faire vivre ce pacte envers et contre tout. Les "TPP 11" veulent absolument sauver cet accord qui garantit à leurs yeux le libre-échange, défend les droits des salariés et protège l'environnement. Le ministre néo-zélandais du Commerce Todd McClay a ainsi déclaré à la presse que les "TPP 11" s'étaient engagés à trouver le moyen d'aller de l'avant pour mettre en oeuvre" le traité.

N.G. avec AFP