BFM Business

Les entreprises américaines tentent d’éviter le mur fiscal

Les entreprises américaines versent leurs dividendes

Les entreprises américaines versent leurs dividendes - -

De nombreuses entreprises ont décidé de verser des dividendes exceptionnels à leurs actionnaires avant la fin de l’année. Le but : éviter l’augmentation prévue des impôts sur les dividendes.

Aux Etats-Unis, la course aux dividendes est ouverte. De nombreuses entreprises ont décidé de verser des dividendes exceptionnels à leurs actionnaires avant la fin de l'année pour éviter les effets de la falaise fiscale. Le principal effet de la négociation budgétaire en cours c'est une forte augmentation des impôts sur les dividendes précisément.

L'impôt sur les dividendes n'a jamais été aussi bas aux Etats-Unis depuis les années 30. Le taux est de 15% grâce à George Bush. Il n'est pas besoin d'être grand clerc pour comprendre que ce taux va augmenter et peut-être même doubler à l'issue des discussions budgétaires en cours à Washington.

D'où la précipitation d'un certain nombre d'entreprises américaines à distribuer des dividendes en décembre sur l'exercice fiscal en cours.

George Lucas a économisé 400 milliards de dollars d'impôts

Wallmart le numéro un de la distribution a annoncé que les dividendes seraient versés non pas le 2 janvier comme prévu mais le 27 décembre. Même décision pour les grands magasins Cotsco et Dillard's. Un mouvement qui concerne surtout les entreprises dont le capital est détenu par leurs dirigeants. On n'est jamais mieux servi que par soi-même.

Et qui concerne aussi les plus-values : ce n'est pas un hasard si George Lucas a vendu sa compagnie à Disney avant la fin de l'année. On estime qu'il a ainsi économisé 400 milliards de dollars en impôts.

Jean-Bernard Cadier