BFM Business

Le nombre de millionnaires chute en France et s'effondre au Royaume-Uni

Avec 406.000 millionnaires de moins en un an, la Grande-Bretagne est le pays qui a enregistré la plus forte baisse dans le monde en 2016.

Avec 406.000 millionnaires de moins en un an, la Grande-Bretagne est le pays qui a enregistré la plus forte baisse dans le monde en 2016. - Flickr

Avec 154.000 millionnaires en moins en un an, la France a enregistré l'un des plus forts reculs dans le monde. Mais à cause du Brexit, le Royaume-Uni fait bien pire.

La France et le Royaume-Uni se sont trouvés un point commun: le blues de leurs millionnaires. Selon Crédit Suisse, c'est dans ces deux pays que le nombres d'adultes dont le patrimoine dépasser le million de dollars (résidence principale inclus) s'est le plus contracté depuis un an. Dans son enquête mondiale baptisée "Global Wealth Report", on apprend ainsi que la France compte 154.000 millionnaires de moins que l'an passé. En 2016, 1,64 million de Français disposeraient d'un patrimoine dont la valeur atteint au moins 1 million de dollars. Ils était 1,8 million il y a encore un an. La chute est encore plus spectaculaire par rapport à 2014. Voici deux ans, la France comptait 2,4 millions de millionnaires en dollars. 46% de plus qu'aujourd'hui!

Moins de millionnaires en France mais aussi un patrimoine par habitant qui progresse moins fortement qu'ailleurs. La France est ainsi tombé au 16ème rang mondial. En moyenne, les Français disposent d'un capital (hors résidence principale) de 105.000 dollars (99.000 euros). Si on prend en compte la résidence principale, les Français se hissent certes au 6ème rang mondial avec un patrimoine moyen de 244.300 dollars (230.000 euros). Mais ils sont désormais dépassés par les Allemands et ce alors que les prix de l'immobilier restent moins élevés outre-Rhin.

La France plus inégalitaire que la Grande-Bretagne

Selon Crédit Suisse, cette contre-performance est le fruit d'une croissance en berne depuis des années. Le recul est aussi dû à l'évolution du dollar, la devise choisie pour cette comparaison mondiale, dont la valeur face à l'euro s'est singulièrement appréciée ces trois dernières années. Il n'empêche, d'autres pays de la zone euro comme l'Allemagne ont continué à voir le patrimoine de leurs habitants progresser significativement durant cette période. Mais le problème principal de la France, relève enfin le Crédit Suisse, est évidemment son chômage de masse dont le pays ne réussit pas à se dépêtrer. Il explique en grande partie le creusement des inégalités. Désormais, soulignent les auteurs de cette étude, 26,1% de la population disposent d'un patrimoine inférieur à 10.000 dollars (9.200 euros) contre seulement 17% en 2012. 

Mais un voisin de la France a vu le nombre de ses millionnaires reculer encore plus fortement. C'est la Grande-Bretagne qui, en la matière, détient la palme pour 2016. La chute est impressionnante. En un an, le Royaume-Uni a vu le nombre de ses millionnaires en dollars fondre de 406.000 sur un total de 2,6 millions, soit une baisse de 15%. Mais à la différence de la France, le problème britannique est principalement comptable. Il est lié à la chute de la livre face au dollar depuis le Brexit. Car, à taux de change constant, le patrimoine par adulte en Grande-Bretagne a progressé en moyenne de 6% sur la période à 288.800 dollars. Un patrimoine qui, à la différence de la France, est constitué majoritairement d'actifs financiers (170.000 dollars contre 105.000 pour les Français).

La Grande-Bretagne, une nation plus riche que la France mais plus inégalitaire? Ce n'est pas ce que démontre l'étude. Au contraire: la part des Britanniques possédant un patrimoine inférieur à 10.000 dollars est de 21,6% (26% en France). Et la proportion des citoyens qui disposent d'une fortune comprise entre 100.000 et 1 million de dollars est la même dans les deux pays (près de 47%). Voilà qui rabat quelques idées reçues.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco