BFM Business

Le G20 va s'attaquer au financement du terrorisme

Les chefs d'Etat et de gouvernement du G20 sont réunis pendant deux jours. Outre la croissance mondiale, ils discutent également des attentats de Paris.

Les discussions du G20 ont changé de nature. Les chefs d'Etat et de gouvernement du G20 réunis pour deux jours en Turquie se sont engagés à utiliser tous les outils à leur disposition pour soutenir une croissance économique à la fois déséquilibrée et inférieure aux attentes, selon un projet de déclaration dont Reuters a pu prendre connaissance dimanche.

Les discussions d'ordre économique de cette instance ont cependant été reléguées au second plan par celles portant sur la lutte contre le terrorisme, dans la foulée des attentats survenus vendredi à Paris qui ont fait au moins 129 morts. Dans un projet de communiqué séparé, les pays du G20 vont promettre de s'attaquer au financement du terrorisme, de coopérer plus efficacement dans l'échange de renseignements et de renforcer les contrôles aux frontières ainsi que dans le trafic aérien.

Version finale attendue lundi

Dans le domaine économique, les dirigeants du G20 insistent sur la nécessité de "calibrer avec soin" les décisions de politique monétaire et de les communiquer clairement. La version finale du communiqué en préparation est attendue lundi.

Le G20 a également souligné l'ampleur de la crise des réfugiés en Europe, appelant tous les Etats à contribuer à sa résolution, par la relocalisation de migrants et par tout autre forme d'aide humanitaire, tout en notant l'importance d'une solution politique dans ce dossier.

D. L. avec Reuters