BFM Business

La Nissan Leaf passe la barre des 400 000 exemplaires

Le modèle électrique le plus vendu au monde va devoir affronter une concurrence de plus en plus rude sur la plupart de ses marchés.

Le modèle électrique le plus vendu au monde va devoir affronter une concurrence de plus en plus rude sur la plupart de ses marchés. - TOSHIFUMI KITAMURA / AFP

Le best-seller absolu de l'automobile électrique vient de franchir un cap important, alors que la concurrence s'annonce de plus en plus rude ces prochains mois.

C'est l'automobile électrique la plus vendue au monde. En 8 années d'existence et deux générations de modèle, la Nissan Leaf franchit désormais le cap des 400 000 exemplaires et consolide son statut de best-seller absolu de la voiture électrique... du moins, pour le moment.

A elle seule, elle est la voiture qui aura démocratisé et généralisé l'usage de l'automobile 100% électrique à travers le monde, avec une autonomie qui sera passée de 160 kilomètres dans la première version, à 385 pour la dernière mouture 3Zero E+. Nissan estime qu'au total les exemplaires de la Leaf circulant à travers la planète auront parcouru 1 milliard de kilomètres, soit 248.000 tours du monde, économisant ainsi l'équivalent de 3,8 millions de barils de pétrole !

Une référence mondiale

La Leaf aura donc ouvert la voie à la démocratisation et la généralisation de l'automobile électrique, tout comme sa cousine et concurrente Renault Zoé, qui s'est pour l'instant écoulée à un peu plus de 100.000 exemplaires. La Nissan aura d'ailleurs beaucoup mieux marché sur le continent américain (90 000 exemplaires vendus) et au Japon (50 000), que sur l'Europe où elle est légèrement en retrait (40 000 unités), du fait de la concurrence de la Zoé, principalement. Grâce à ces succès, l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi est donc le premier fabricant de voitures électriques au monde, en plus d'être le premier constructeur mondial tout confondu... 

Mais même si la Leaf est de fait le modèle le plus vendu au monde depuis ses débuts, le Nissan 100% électrique va affronter une concurrence de plus en plus rude. Avec en premier lieu Tesla, qui est en train de prendre un ascendant très clair en termes de tendance. La Model 3 de l'américain, de taille moyenne et plus abordable (35 000 dollars prix d'appel), a franchi en trombe le cap des 140 000 exemplaires en un an seulement sur 2018. C'est la voiture électrique la plus vendue au monde sur l'année.

Concurrence accrue partout dans le monde

Partout dans le monde, les constructeurs lancent des modèles similaires, à vocation citadine et à prix étudiés. La nouvelle version de la Renault Zoé, disponible en septembre prochain, sera sans doute la première d'entre elles, en attendant une nouvelle génération Zoé/Leaf qui devrait être fabriquée totalement en commun.

La version 100% électrique de la nouvelle Peugeot 208, qui sera commercialisée à la fin de l'année, aura des caractéristiques et une autonomie qui se rapprochera de la dernière version de la Leaf, autour des 340 kilomètres, avec un tarif inférieur (autour des 30 000 euros, contre 35 000 prix de base actuellement pour la Nissan). Et avant cela, la DS3 Crossback E-Tense de la galaxie PSA, constituera un banc-test important. BMW avec sa I3, et les modèles à venir chez Volkswagen qui investit massivement le secteur, vont compliquer la donne.

Bataille de la valeur

Enfin, la Nissan Leaf reste sous pression sur le marché chinois, où le géant local BYD reste seul maître à bord avec sa gamme 100% électrique. L'Asie en général va rester également un marché compliqué, car d'autres constructeurs japonais, comme Honda avec sa citadine E, prennent actuellement position pour créer de nouvelles références en termes de petites voitures électriques à prix serré.

L'année 2019 devrait donc se présenter comme une année charnière pour le modèle qui incarnait jusque-là la voiture électrique abordable et utilisable au quotidien. Il va falloir désormais évoluer dans un marché à partager et beaucoup plus disputé qu'auparavant, avec plus que jamais, une vraie bataille de la valeur ajoutée qui s'ouvre entre géants automobiles, qui ouvrent désormais tous leurs segments à l'électrification.