BFM Business

La croissance du Royaume-Uni au ralenti

Les mauvais chiffres de la croissance pourraient pénaliser David Cameron en vue des élections législatives.

Les mauvais chiffres de la croissance pourraient pénaliser David Cameron en vue des élections législatives. - Adrian Dennis - AFP

Le Produit intérieur brut du Royaume-Uni n’a augmenté que de 0,3% au premier trimestre, un chiffre inférieur aux prévisions. Le tout à quelques jours d’élections législatives qui s’annoncent très serrées.

Mauvaise nouvelle pour David Cameron. La croissance du produit intérieur brut (PIB) du Royaume-Uni a fortement ralenti à 0,3% au premier trimestre après 0,6% au quatrième trimestre de 2014, selon une première estimation de l'Office des statistiques nationales (ONS) publiée mardi.

Le chiffre est bien inférieur aux prévisions des économistes, qui attendaient un ralentissement à 0,5% selon un consensus établi par Bloomberg. Ce ralentissement marqué de la croissance est essentiellement la conséquence de la faiblesse du secteur des services, très important dans le pays.

L'ONS élabore toutefois cette première estimation avec moins de la moitié des données nécessaires pour produire le chiffre final, si bien que des révisions sont encore possibles.

Cameron mise sur son bilan économique

Mais cette annonce représente un coup dur pour le gouvernement de David Cameron à l'approche des élections législatives du 7 mai qui s'annoncent très serrées. Le Premier ministre conservateur espère en effet conserver son poste face à son rival du parti travailliste Ed Miliband en mettant en avant son bilan économique.

"Les chiffres du PIB montrent que notre économie croît toujours mais que nous ne pouvons pas considérer la reprise comme acquise. Ne la mettons pas en danger avec Ed Miliband et le SNP", le parti national écossais, a aussitôt réagi David Cameron sur Twitter.

Y.D. avec AFP