BFM Business

L'Irlande fait son grand retour sur les marchés financiers

L'irlande va se livrer à sa première émission obligataire depuis deux ans.(Photo : © Reuters)

L'irlande va se livrer à sa première émission obligataire depuis deux ans.(Photo : © Reuters) - -

Le pays a levé 500 millions d'euros à trois mois ce matin, jeudi 5 juillet. C’était la toute première émission obligataire de l'Irlande depuis deux ans et demi. Le test est plutôt réussi.

Mise à jour le 5 juillet à 13h01

Emission accomplie pour l'Irlande. Après presque deux ans d'absence, son retour sur les marchés a été couronné d'un succès relatif. 

L'intérêt des investisseurs était fort : la demande a été trois fois supérieure à l'offre selon l'Agence nationale du Trésor, et Dublin a réussi à lever les 500 millions d'euros prévus.

En revanche, le taux de 1,80 % est bien supérieur au 0,50 % auquel empruntait l'Irlande lors de sa dernière opération de ce type. Il est toutefois inférieur à celui auquel emprunte l'Espagne actuellement sur la même échéance. 

Pour le moment, le pays n'évoque pas la possibilité d'emprunter des sommes plus importantes à plus long terme. 

Première publication le 5 juillet à 6h09

L’Irlande revient sur le marché de la dette ce jeudi 5 juillet. Elle y fait un premier pas timide puisqu’elle proposera une émission portant sur 500 millions d’euros, et une échéance à très court terme, sur trois mois.

Cette émission obligataire est essentiellement symbolique puisque l'Irlande n'avait pas fait appel aux marchés depuis septembre 2008... date à laquelle elle avait été stigmatisée en demandant une aide européenne.

Des projections de croissance parmi les meilleures de la zone euro

Est-elle à nouveau capable de séduire les investisseurs ? Cette émission aura justement valeur de test. Le Trésor a tout fait pour convaincre. Dans un document de 80 pages, publié récemment, il explique que les projections de croissance de l'Irlande sont parmi les meilleures de la zone euro. Il indique aussi que ses banques avaient réalisé la moitié de leur programme de désendettement dès l'an dernier.

Selon les analystes, cette émission revient à un vote de confiance à l'égard du programme d'ajustement. Un succès signifierait le retour en grâce du pays.