BFM Business

L'incroyable ambition ferroviaire de la Chine

La Chine investit en masse dans ses infrastructures de trasnports.

La Chine investit en masse dans ses infrastructures de trasnports. - STR - AFP

D’ici à 2020, le réseau ferroviaire chinois comprendra 30.000 kilomètres de lignes à grande vitesse. Pour construire les 11.000 km qui manquent encore, l'État va investir l'équivalent de 480 milliards d'euros.

Déjà dotée du plus grand réseau ferroviaire à grande vitesse du monde, la Chine veut aller encore plus loin. La deuxième économie mondiale souhaite en effet construire, d'ici à 2020, 11.000 kilomètres de lignes à grande vitesse supplémentaires, rapporte le Frankfurter Allgemeine, citant le ministère des Transports chinois.

Un énorme projet qui nécessitera un investissement tout aussi gigantesque, en l’occurrence l’équivalent de 480 milliards d’euros (3.500 milliards de yuans). Une fois le chantier terminé, son réseau LGV s'étendra sur 30.000 kilomètres reliant les grandes villes du pays. A titre de comparaison, le réseau ferré, deuxième d'Europe après celui de l'Espagne se limite à ce jour à 2.100 kilomètres.

10 heures seulement pour parcourir 2.250 kilomètres

D'ici le début de la prochaine décennie, 8 grandes villes chinoises sur 10 auront ainsi un accès aux trains à grande vitesse. Les Chinois profitent déjà amplement des efforts de l'État pour améliorer ses infrastructures de transports. La nouvelle ligne à grande vitesse reliant Shanghai à Kunming, la capitale de la province du Yunnan a été inaugurée mercredi 28 décembre. Elle permet de parcourir les quelque 2.250 kilomètres séparant ces deux grandes villes en un peu plus de 10 heures…au lieu de 35 auparavant.

La Chine ne devrait pas se contenter d’investir dans les trains à grandes vitesse "classiques". En octobre, les autorités ont en effet annoncé leur intention de développer un réseau de trains à sustentation magnétique. Une technologie grâce à laquelle les trains peuvent atteindre la vitesse de 600 km/h.

Y.D.