BFM Business

Etats-Unis : l'élection de 2020 sera "peut-être aussi importante que celle de 1980"

Jean-Pierre Petit, président des Cahiers Verts de l'économie, était invité de Good Morning Business ce lundi. L'économiste est notamment revenu sur l'enjeu de la prochaine présidentielle américaine.

Ce sera clairement un des grands enjeux politiques et économiques de l'année 2020. En novembre prochain, Donald Trump tentera d'être réélu pour un second mandat à la Maison Blanche. Et une élection présidentielle n'est jamais à prendre à la légère, comme l'explique Jean-Pierre Petit, président des Cahiers Verts de l'économie, invité sur le plateau de Good Morning Business. "Les 335 millions d'Américains, c'est 29% de la consommation mondiale alors que cela ne représente que 4,5% de la population mondiale. Donc c'est toujours important" souligne-t-il.

"Mais là, elle est particulièrement importante parce qu'on a un débat polarisé entre un type un peu spécial, sur la forme et sur le fond qui s'appelle Donald Trump, et des candidats démocrates qui ont (…) plutôt gauchit leur discours" poursuit l'économiste.

On peut notamment évoquer le populaire Bernie Sanders ou encore Elizabeth Warren qui tentent d'arracher l'investiture démocrate. "Elizabeth Warren est en baisse dans les sondages, assez sensible, depuis novembre mais les autres candidats dits centristes, comme Joe Biden, Yang, Buttigieg et même d'une certaine manière Bloomberg, ont gauchi leur discours" explique Jean-Pierre Petit. "Joe Biden apparait comme un modéré, souvent sur la forme, mais il est prêt à remonter le taux d'impôt sur les sociétés de 21 à 28% ; Il double le salaire minimum".

"Une élection très polarisante qui affectera le marché"

"Pour la Bourse américaine (…) au fur et à mesure que l'on va avancer dans le temps, ça peut heurter quand même les choses" prévient l'économiste. "D'ailleurs, à mon avis, le risque politique américain n'est pas du tout intégré" par ces marchés.

"L'élection de 2020 peut être une élection presqu'aussi importante que celle qui avait eu lieu en 1980, lorsque Reagan était opposé à Carter" indique Jean-Pierre Petit. "Et on sait bien qu'avec Reagan et Thatcher, cela avait amené quand même un certain nombre de réformes, de dérégulations qui avaient un peu changé le paysage global de l'économie et des marchés."

2020 pourrait donc aussi être l'année des changements si Trump ne parvient pas à être réélu. "Ce sera une élection très polarisante qui affectera le marché" prévient Jean-Pierre Petit.

Thomas Leroy