BFM Business

En faillite, Detroit va-t-elle se séparer d'un de ses trésors?

La ville de Detroit doit 18 milliards de dollars

La ville de Detroit doit 18 milliards de dollars - -

La ville va faire estimer sa collection d'art par Christie's. Une des plus riches du pays. Si le musée accepte l'estimation, il refuse de vendre les œuvres.

Detroit est en faillite et la ville doit désormais faire estimer sa collection d'art. Le spécialiste des enchères Christie's va s'en charger pendant les trois prochains mois.

Montant de l'opération: 200.000 dollars. La ville va-t-elle devoir dire adieu à l'un des musées les plus riches des Etats-Unis?

Detroit doit 18 milliards de dollars à ses créanciers. Ils veulent donc que tous les actifs soient évalués. Les tunnels, l'aéroport et la collection du Detroit Institute of Arts.

Cette collection, c'est l'une des plus riches des Etats-Unis. 60.000 œuvres dont un autoportrait de Van Gogh ou encore des Matisse, Caravage ou Degas.

Une étape nécessaire

Evidemment, le procédé en choque plus d'un. Mais cela ne veut pas dire qu'il y aura vente, selon le gestionnaire de crise, l'homme qui gère la faillite.

Le musée, lui, ne compte pas se laisser faire. Légalement bien sûr, il ne peut pas s'opposer à cette évaluation. Elle fait partie du procédé de la loi sur les faillites. Mais concernant une vente éventuelle, là le musée brandit ses statuts. La collection appartient aux habitants du Michigan. Il n'est possible de céder des œuvres que pour en racheter de nouvelles.

Mais rien n'est joué. Cette évaluation, elle, doit permettre de donner des gages. Rien de plus. La loi sur les faillites des villes n'oblige en aucun cas une municipalité à vendre ses actifs pour satisfaire ses créanciers. En revanche, ce qui est primordial, c'est que Detroit sache exactement quelle est la valeur de ses actifs. Une étape nécessaire pour obtenir à terme une réduction de sa dette.

Aurélie Boris correspondante à New York