BFM Business

En Afghanistan, les talibans imposent une taxe sur les télécoms

L’organisation islamiste, à la recherche de nouvelles sources de revenus, a décidé d’imposer une "taxe de protection" aux opérateurs mobiles du pays.

En Afghanistan, les opérateurs télécoms seront bientôt davantage taxés. Car les talibans, à la recherche de nouveaux moyens de financement, ont décidé de leur imposer une "taxe de protection". 

La décision a été prise lors d'une réunion secrète. Les talibans réclament une taxe aux 4 opérateurs privés installés en Afghanistan: en contrepartie, ils s'engagent à ne pas s'en prendre à leurs employés et à leurs infrastructures, alors que 40% des antennes relais du pays sont installées dans des zones où les talibans sont actifs.

Un des rares secteurs en croissance

Les islamistes ont, par le passé, régulièrement ciblé les opérateurs télécoms: ils ont enlevé des ingénieurs, détruit des tours de transmission et forcé les compagnies à suspendre leur couverture dans certaines provinces pour se protéger des écoutes téléphoniques.

Mais les talibans sont aujourd'hui à la recherche de nouveaux revenus, face au recul de la production d'opium. Les insurgés se sont donc inspirés d'un véritable impôt mis en place il y a quelques mois par le gouvernement afghan sur la téléphonie mobile, un des rares secteurs en croissance dans le pays.

Simon Tenenbaum