BFM Business

EADS veut produire des équipements militaires en Russie

Cassidian, la filiale d'EADS, devrait coopérer avec la société publique russe Rostec.

Cassidian, la filiale d'EADS, devrait coopérer avec la société publique russe Rostec. - -

Le groupe européen a signé un accord avec la société publique russe Rostec, mardi 27 août. Cassidian, la filiale d'EADS spécialisée dans la défense, pourrait ainsi "coopérer" avec la Russie.

EADS renforce ses liens avec la Russie. Le groupe européen d'aéronautique et de défense envisage d'y produire des équipements militaires en partenariat avec la société publique russe Rostec, a annoncé cette dernière mardi 27 août.

Les deux groupes ont signé mardi, lors du salon aéronautique MAKS à Joukovski, dans la banlieue de Moscou, un "accord cadre" renforçant leur coopération, notamment dans la défense ou les biocarburants pour l'aviation.

Le document "ouvre la possibilité d'une coopération" entre Cassidian, filiale d'EADS spécialisée dans la sécurité et la défense, et Rostec, a expliqué le groupe public russe dans un communiqué.

Cassidian pourrait acheter des détecteurs à Rostec

Le groupe européen va "étudier les perspectives d'assemblage" d'avions à hélice propulsive avec son partenaire russe et prévoit "d'organiser la production" commune de détecteurs de missiles et rayons laser, est-il précisé. Cassidian envisage également d'acheter des détecteurs à Rostec.

Dans l'aviation civile, Rostec indique qu'EADS et sa filiale RT-Biotekhprom veulent collaborer dans la mise au point de biocarburants.

Y. D. et AFP