BFM Business

Dubaï annonce un budget 2021 à la baisse en raison de la pandémie

Le Gevora Hotel à Dubaï occupe une tour de 75 étages de couleur or.

Le Gevora Hotel à Dubaï occupe une tour de 75 étages de couleur or. - Karim Sahib-AFP

L'émirat de Dubaï a annoncé dimanche un budget prévoyant une baisse des dépenses pour 2021 en raison des effets de la pandémie de Covid-19, notamment sur les secteurs clés du tourisme et des services.

Dans un communiqué, le gouvernement de Dubaï, membre de la fédération des Emirats arabes unis, a indiqué que le budget 2021 atteindra 57,1 milliards de dirhams, soit quelque 12,7 milliards d'euros, contre un budget de 14,8 milliards d'euros pour l'année 2020. Le gouvernement prévoit un déficit d'environ 1,1 milliard d'euros en 2021 contre 574 millions d'euros en 2020.

Affectée par la pandémie, l'économie de Dubaï qui avait fermé ses frontières pendant plusieurs mois, s'est contractée de 10,8% au premier semestre 2020. Pour l'ensemble de l'année, le gouvernement prévoit 6,2% de contraction et une croissance de 4% en 2021. Le nouveau budget "mobilise toutes les ressources pour faire face à la crise et renouer avec la croissance", ont souligné les autorités dans leur communiqué.

Moins de touristes

Pilier de l'économie de Dubaï, le tourisme et le transport aérien ont notamment été frappés de plein fouet par la crise sanitaire. Dubaï, qui a accueilli plus de 16 millions de visiteurs en 2019, tablait sur 20 millions de touristes en 2020 avant une réduction drastique des arrivées. Le report d'un an de l'Expo 2020 Dubaï, qui devait débuter en octobre, a également affecté l'économie locale alors que le gouvernement espérait qu'elle attirerait des millions de touristes.

Les mesures de confinement et le tarissement du flux des touristes a fait reculer de 20,2% le secteur hôtelier et de 10,6% ceux du transport et de la logistique. Emirates, première compagnie aérienne du Moyen-Orient et fleuron de l'économie locale, est tombée dans le rouge pour la première fois en trois décennies, enregistrant des pertes semestrielles de 3,4 milliards de dollars (2,8 milliards d'euros). Dubaï connait actuellement les prémisses d'une reprise d'activité alors que les cas de contamination dans l'ensemble de la fédération ont dépassé les 200.000, dont 655 décès.

AKM avec AFP