BFM Business

Donald Trump s'attaque aux financiers qui "brassent du papier"

Donald Trump compare les gérants de hedge funds à des "gratte-papiers"

Donald Trump compare les gérants de hedge funds à des "gratte-papiers" - Mark Wallheiser - Getty Images - AFP

Le candidat à la primaire républicaine pour la présidentielle américaine s'en est pris dimanche 23 août aux gérants de hedge funds qui "ne paient pas d'impôts" et "s'en tirent impunément". Il rejoint Hillary Clinton qui avait déjà critiqué ces gérants de fonds.

Il y a un moins sujet sur lequel Hillary Clinton et Donald Trump sont d'accord. Dimanche 23 août, l'homme d'affaires américain, candidat à l'investiture républicaine en vue de la présidentielle de 2016, s'en est pris aux gérants de "hedge funds", ces fonds d'investissements qui interviennent sur les marchés de change, de taux et d'actions et utilisant des stratégies souvent risquées.

"Ces mecs des hedge funds n'ont pas construit ce pays. Ce sont des gens qui brassent du papier et qui ont de la chance", a-t-il déploré dimanche dans une interview à CBS, reconnaissant toutefois qu'ils sont "énergiques" et "très malins". "Mais beaucoup d'entre eux ne sont que des gratte-papiers qui font fortune et ne paient pas d'impôts. C'est ridicule", a-t-il poursuivi.

Des gens qui s'en tirent impunément

Donald Trump a fait référence à la loi américaine qui permet aux gérants de hedge funds et de fonds de private equity de payer une taxe de 20% sur les gains en capital et d'éviter de payer l'impôt sur le revenu où le taux d'imposition maximal est proche des 40%. "Ces gens s'en tirent impunément", peste encore Donald Trump qui "veut baisser les impôts pour la classe moyenne".

Celle qui pourrait être sa grande rivale dans la course à la Maison blanche, Hillary Clinton avait elle critiqué les rémunérations des dirigeants de hedge funds. En mai dernier, elle avait ainsi déclaré être "étonnée de voir que les 25 gérants de hedge funds les mieux rémunérés gagnent plus d'argent que tous les enseignants de maternelle en Amérique".

Hillary Clinton faisait alors référence aux chiffres dévoilés par une étude d'Institutional Investor's alpha comme quoi en 2014, les 25 gérants de hedge funds avaient gagné 11,62 milliards de dollars en 2014.

J.M.