BFM Business

Detroit, le berceau de l'automobile américaine en faillite

Detroit se déclare en faillite

Detroit se déclare en faillite - -

La métropole américaine, criblée de dettes, s'est déclarée en faillite jeudi 18 juillet. Il s'agit de la plus importante banqueroute d'une ville aux Etats-Unis.

Aux Etats-Unis, la ville de Detroit s'est déclarée en faillite jeudi 18 juillet. C'est la plus grosse faillite municipale de l'histoire des Etats-Unis. Detroit, qui était jadis le fleuron de l'industrie, est aujourd'hui une ville criblée de dettes.

Detroit ou l'histoire d'un déclin inexorable. Cette ville, qui fut un temps la quatrième plus grande ville des Etats-Unis, est devenue dans certains quartiers une ville fantôme. Les habitants sont partis. Chassés par la crise, chassés par la criminalité et par la mauvaise gestion de la ville.

L'exode n'a fait qu'alourdir les déficits. On estime que la dette est proche aujourd'hui des 20 milliards de dollars.

Dette effacée

Conséquence de la faillite, les employés municipaux actifs et retraités devraient perdre d'importants avantages sociaux. Autre conséquence, une partie de la dette sera effacée. Ce qui sera suivi avec grand intérêt dans le reste des Etats-Unis où le marché des obligations municipales représente près de 4.000 milliards.

Mais les habitants de Detroit eux-mêmes ne devraient pas voir de différence. Ou alors une amélioration, puisque l'administrateur provisoire annonce que l'argent qui n'ira plus au paiement de la dette permettra d'acheter des voitures de police et des camions de pompiers.

Jean-Bernard Cadier et correspondant à New York